Chapelle della Visione di Sant'Ignazio di Loyola

Chapelle della Visione di Sant'Ignazio di Loyola
Image illustrative de l’article Chapelle della Visione di Sant'Ignazio di Loyola
Présentation
Nom local Cappella della Visione di Sant'Ignazio di Loyola
Culte catholique
Type Chapelle de pèlerinage
Rattachement Diocèse de Porto-Santa Rufina
Début de la construction avant le XVIe siècle
Fin des travaux reconstruite au XXe siècle
Style dominant classique
Site web www.sacricuorilastorta.orgVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Département Rome
Ville Rome
Coordonnées 42° 00′ 10″ nord, 12° 22′ 58″ est
Géolocalisation sur la carte : Rome
(Voir situation sur carte : Rome)
Chapelle della Visione di Sant'Ignazio di Loyola
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Chapelle della Visione di Sant'Ignazio di Loyola

La chapelle della Visione di Sant'Ignazio di Loyola (en français : chapelle de la vision de saint Ignace), également appelée chapelle de La Storta, est un petit édifice religieux catholique situé à La Storta sur l’ancienne Via Cassia dans la zone romaine de l'Agro Romano en Italie. Cette chapelle, dernière étape de la via Francigena avant d’entrer à Rome, est connue surtout pour la vision mystique qu’y eut saint Ignace de Loyola, en novembre 1537. Détruite durant la Seconde Guerre mondiale elle fut reconstruite en 1944.

Historique modifier

 
Vision à La Storta (toile de Juan de Valdés Leal)

Selon l’autobiographie de Saint Ignace[1] (et le témoignage de Lainez), les trois prêtres Ignace de Loyola, Pierre Favre et Diego Laínez en se dirigeant vers Rome en par la Via Francigena s'arrêtèrent à La Storta, dernière étape de la Via Francigena avant d’entrer à Rome. Dans une petite chapelle, Ignace de Loyola eut une vision mystique de Jésus portant sa croix, avec Dieu le Père « le plaçant avec son fils ». Ce moment considéré comme l'« union mystique au Christ et à son service » est un élément fondateur de la Compagnie de Jésus. De ce moment Ignace n’a plus de doute concernant le nom à donner à son groupe : les « compagnons de Jésus ». Dès 1540, la chapelle est confiée aux Jésuites pour devenir un lieu de pèlerinage et de vénération qui leur est particulièrement cher.

La chapelle originale est détruite dans les bombardements du 10 mai 1944, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle est immédiatement reconstruite à l’identique par le père Norbert de Boynes, vicaire général de la Compagnie de Jésus. Elle est restaurée et ré-inaugurée en juillet 1983[2]. Bien que comme auparavant entretenue par les Jésuites elle appartient au diocèse de Porto-San Rufina, et est rattachée à sa cathédrale qui se trouve également à La Storta. La chapelle est fréquentée également par les pèlerins de la Via francigena.

Architecture et décorations modifier

Notes et références modifier

  1. Le récit du pèlerin, N°96
  2. (it) Cappella di S. Ignazio

Lien externe modifier

Sur les autres projets Wikimedia :