Chant de Prusse orientale

Ostpreußenlied (de)
Chant de Prusse orientale
Image illustrative de l’article Chant de Prusse orientale
Armoiries de la province de Prusse orientale

Hymne national de Flagge Preußen - Provinz Ostpreußen.svg Prusse orientale
Autre(s) nom(s) Land der dunklen Wälder (de)
Pays des forêts sombres
Paroles Erich Hannighofer (de)
années 1930
Musique Herbert Brust (de)
années 1930
Adopté en années 1930
Utilisé jusqu'en 1945 (disparition de la Prusse orientale
aujourd'hui (par les exilés de Prusse orientale)

Le Ostpreußenlied [ɔstprɔʏsənliːt] (littéralement Chant de Prusse orientale) est le dernier hymne de Prusse orientale.

HistoireModifier

Au début des années 1930, le compositeur Herbert Brust (de) (1900-1968) écrivit son Oratium der Heimat (en français Oratorio de la Heimat). Le texte des quatre dernières strophes, qui devinrent plus tard le Ostpreußenlied, furent écrites par Erich Hannighofer (de) (1908-porté disparu en 1945).

La chanson eu un grand succès et remplaça rapidement l’ancien hymne.

TexteModifier

Land der dunklen Wälder
Allemand Traduction en français
Land der dunklen Wälder

und kristall’nen Seen,

über weite Felder

lichte Wunder geh’n.

Pays des forêts sombres,

et des lacs de cristal,

au-dessus de ses large champs

scintillent des miracles.

Starke Bauern schreiten

hinter Pferd und Pflug,

über Ackerbreiten

streift der Vogelzug.

De forts paysans marchent

derrière cheval et charrue,

par-dessus les champs

s'envolent au loin les oiseaux.

Und die Meere rauschen

den Choral der Zeit,

Elche steh’n und lauschen

in die Ewigkeit.

Et les mers chantent

l'hymne du temps,

les élans écoutent attentivement

jusqu'à l'éternité.

Tag ist aufgegangen

über Haff und Moor,

Licht hat angefangen,

steigt im Ost empor.

Le jour s'est levé

sur la lagune et la lande,

la lumière apparaît,

se levant à l'est.

Une cinquième strophe a été ajoutée après l'exil des Allemands de Prusse orientale.

Heimat, wohlgeborgen

zwischen Strand und Strom,

blühe heut und morgen

unterm Friedensdom.

Ô pays, bien gardé

entre plage et torrent,

brille aujourd'hui et demain

sous la coupole de la paix.

Cet hymne devint après 1945 l'un des symboles de l'exil de Prusse orientale.

Explication du texteModifier