Chand Bibi

combattante indienne
Chand Bibi
Chandbibi1800.jpg
Fonction
Régente
Titre de noblesse
Reine
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Hussain Nizam Shah I (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Religion

Sultane Chand Bibi, né en 1550 à Ahmednagar où elle est morte le , est une conquérante indienne musulmane, régente de Bijapur (1580-1590) et du sultanat d'Ahmednagar (1596-1599).

Elle est célèbre pour sa résistance en 1595 aux forces mogholes de l'empereur Akbar[1].

BiographieModifier

Fille de Hussain Nizam Shah I (en) et ainsi sœur de Burhan Nizam Shah II (en), elle se fait remarquer par son instruction, apprend de nombreuses langues dont l'arabe, le persan, le turc, le marathi et Kannada, joue de la sitar et peint des fleurs[2].

 
Chand Bibi defendant Ahmadnagar en 1595

Elle épouse Ali Adil Shah I, sultan du Bijapur (1580), célèbre pour avoir écrit des poésies à sa louange[3] qui meurt en 1580. Son neveu Ibrahim Adil Shah II (en), âgé de neuf ans, est alors nommé régent par les Chiites mais un général, Kamal Khan, prend le pouvoir. Chand Bibi planifie alors une attaque contre Kamal Khan avec l'aide d'un autre général, Haji Kishvar Khan. Kamal Khan est capturé puis décapité[4]. Kishvar Khan prend à son tour la régence mais Chand Bibi tente de l'éliminer avec l'aide du général Mustafa Khan. Des espions de Kishvar Khan découvrent la conspiration. Des troupes sont envoyées contre Mustafa Khan qui est capturé et tué. Chand Bibi est faite prisonnière à Satara. Kishvar Khan essaie de se faire proclamer roi mais, très impopulaire, il est forcé de fuir lorsqu'une armée dirigée par le général Ikhlas Khan marche sur Bijapur. Kishvar Khan est tué en exil par un parent de Mustafa Khan. Chand Bibi est alors nommée régente. Elle résiste a de nombreuses tentatives d'usurpation mais c'est surtout aux armées d'Akbar qu'elle doit faire face[4].

En , les troupes d'Akbar tentent d'envahir Ahmednagar[5]. Chand Bibi résiste courageusement mais est tuée par ses propres partisans en 1599. La ville est alors assiégée[6].

Notes et référencesModifier

  1. Sailendra Sen, A Textbook of Medieval Indian History, Primus Books, 2013, p. 118–119
  2. Kamat Jyotsna, Education in Karnataka through the ages: Education Among Muslims
  3. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 32
  4. a et b Ravi Rikhye, The Wars & Campaigns of Ibrahim Adil Shahi II of Bijapur 1576-1626, 7 mars 2005
  5. The History of Ahmednagar, 9 mai 2017
  6. Gouri Srivastava, The Legend Makers: Some Eminent Muslim Women of India, 2003, p. 21-23

BibliographieModifier

  • A.M. Pereira, Chand-Bibi, a sultana branca de Amenagara: lenda indiana fantasiada da tradição histórica do século XVI, 1898.
  • Jane de La Vaudère, Le harem de Syta : roman passionnel, Paris: A. Méricant, 1900.
  • Sayyid Ahmad-Ullah Qadri, Memoirs of Chand Bibi: The Princess of Ahmadnagar, 1939.
  • Radhey Shyam, The Kingdom of Ahmadnagar, 1966, p. 230.
  • Subba Rao, Chand Bibi, 1974.
  • Rukhsana Iftikhar, Indian Feminism: Class, Gender & Identity in Medieval Ages, 2016.

Liens externesModifier