Ouvrir le menu principal

Championnat de Zurich 2006

Championnat de Zurich 2006
Généralités
Course
91e Championnat de Zurich
Compétition
Date
1er octobre
Distance
240,9 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
22Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
169Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
38,54 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième

La 91e édition de la course cycliste, le Championnat de Zurich a eu lieu le 1er octobre 2006 et a été remportée par l'Espagnol Samuel Sánchez. Il s'est imposé en solitaire. Il s'agit de la 25e épreuve de l'UCI ProTour 2006.

RécitModifier

Disputé sous une pluie battante, le championnat de Zurich a vu la victoire de l'Espagnol Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi). Celui-ci a fini en solitaire après avoir distancé ses ex-compagnons d'échappée à moins de quinze kilomètres de l'arrivée. La seconde place revient à l'Australien O'Grady (Team CSC) devant Rebellin (Gerolsteiner). L'Espagnol Alejandro Valverde, absent de cette épreuve conserve toutefois sa première place du ProTour avant les deux grands derniers rendez-vous de la saison que sont Paris-Tours 2006 (dimanche 8 octobre) et le Tour de Lombardie (samedi 14 octobre). Après cette épreuve, il est mathématiquement assuré de remporter le classement de l'UCI ProTour 2006.

Classement finalModifier

# Coureur Pays Équipe Temps Points
ProTour
1 Samuel Sánchez   Espagne Euskaltel-Euskadi en 6 h 03 min 48 s 40 pts.
2 Stuart O'Grady   Australie Team CSC + 30 s 30 pts.
3 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner + 30 s 25 pts.
4 Michael Boogerd[1]   Pays-Bas Rabobank + 30 s 20 pts.
5 Fabian Cancellara   Suisse Team CSC + 36 s 15 pts.
6 Cristian Moreni   Italie Cofidis + 36 s 11 pts.
7 Nicki Sørensen   Danemark Team CSC + 36 s 7 pts.
8 Vladimir Gusev   Russie Discovery Channel + 1 min 17 s 5 pts.
9 Danilo Di Luca   Italie Liquigas + 1 min 20 s 3 pts.
10 Filippo Pozzato   Italie Quick Step-Innergetic + 1 min 20 s 1 pt.

Notes et référencesModifier

  1. En décembre 2015, Michael Boogerd qui a reconnu s'être dopé, perd le bénéfice de tous ses résultats acquis entre 2005 et 2007 (« Michael Boogerd est suspendu deux ans et perd les victoires acquises entre 2005 et 2007 », sur lequipe.fr, (consulté le 9 janvier 2016))

Liens externesModifier