Championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1961-1962

compétition de volley-ball

Le championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1961-1962 oppose les neuf meilleures équipes tunisiennes de volley-ball, après la dissolution de l'Association sportive française, et s'achève avec huit équipes, avec le forfait général de la Jeunesse olympique de Tunis en phase retour.

Division nationale 1961-1962
Généralités
Sport Volley-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 7

Palmarès
Tenant du titre Étoile sportive goulettoise
Promu(s) en début de saison Association sportive de Montfleury
Jeunesse olympique de Tunis
Vainqueur Avenir musulman
Relégué(s) Jeunesse olympique de Tunis

Navigation

L'évènement principal du championnat est la fusion de l'Étoile sportive goulettoise et de l'Étoile sportive goulettoise au sein du Club sportif goulettois, ce qui permet aux joueurs des deux clubs de signer au profit de l'équipe de leur choix. Habib Ben Ezzeddine, Ridha Jaïet, Abdelkrim Derouiche et Chedly Fazaa rejoignent les rangs de l'Avenir musulman, où ils vont constituer avec Chamseddine Ben Ammar, Anouar Tebourbi, Mohamed Moncef Labidi, Khaled Jemaïel, Mohamed Ali Ben Youssef et Larbi Jenhani un ensemble qui rafle le championnat et la coupe de Tunisie. Hassine Belkhouja revient à l'Espérance sportive de Tunis et, malgré l'apport de Max Sitruk, Roland Mimouni, Samuel Belaiche et Jean-Pierre Mimouni, le Club sportif goulettois est dépassé par l'Avenir musulman.

Division nationaleModifier

Le classement final est le suivant[1] :

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites
1 Avenir musulman 26 14 12 2
2 Club sportif goulettois 25 14 11 3
3 Alliance sportive 23 14 9 5
4 Cercle des nageurs tunisiens 22 14 8 6
- Espérance sportive de Tunis 22 14 8 6
6 Union sportive tunisienne 18 14 8 10
7 Association sportive de Montfleury 16 14 3 11
8 Club sportif des cheminots 15 14 1 13
- Jeunesse olympique de Tunis FG

Division 2Modifier

Les deux premiers classés, Saydia Sports et le Club africain, accèdent en division nationale. Les autres clubs de la division sont :

RéférencesModifier

  1. Mahmoud Ellafi [sous la dir. de], « Volley-ball : La belle époque », Almanach du sport. 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974, p. 457-492