Championnat de France féminin de rugby à XIII

compétition sportive
Championnat de France féminin de rugby à XIII
Généralités
Sport Rugby à XIII
Création 2000
Organisateur(s) FFR XIII
Catégorie 1re division
Périodicité annuelle
Lieu(x) Drapeau de la France France
Site web officiel FFR 13

Palmarès
Tenant du titre Toulouse Ovalie
Plus titré(s) AS Pujols XIII (7)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Championnat de France féminin de rugby à XIII 2020-2021

Le championnat de France de rugby à XIII féminin est une compétition annuelle mettant aux prises les meilleurs clubs professionnels, semi-professionnels ou amateurs féminins de rugby à XIII en France. Créé en 2000, il est organisé par la Fédération française de rugby à XIII.

Fin des années 2010, il comprend deux divisions ( Élite 1 et Division Nationale) et un championnat pour les moins de dix-sept ans.

HistoireModifier

Le Rugby à XIII Féminin a presque 20 ans aujourd’hui[Quand ?]. Son évolution a toujours tenu compte des désirs et des besoins des filles qui l’ont pratiqué mais des faibles moyens qui leur sont alloués , et d'une sous-médiation à un degré plus élevé que celle de leurs homologues masculins.

Au milieu des années 1980, la pratique loisir du Rugby à XIII sous la forme du Mini XIII « à toucher » a séduit un public féminin désireux de s’adonner à cette activité ludique. Les filles se retrouvent alors au cours de tournois et jouent avec des équipes de 7, le « toucher » se substituant au placage. Ainsi, des équipes se créent à Nantes, Paris, Toulouse, Ayguesvives, Limoux, Montpellier, La Salvetat et ailleurs……

Rapidement le mouvement prend forme et se structure. Un calendrier de tournoi est mis en place et la pratique s’organise avec l’aide de la fédération.

Rapidement, le problème du placage émerge et les discussions entre les adeptes du jeu à « toucher » et ceux du jeu à « plaquer » s’enflamment. Le jeu à « ceinturer » sert d’étape transitoire, mais la logique du jeu l’emporte et finalement, les filles optent pour la pratique du Rugby à XIII à plaquer. Les équipes sont toujours constituées de 7 joueuses et une compétition sous forme de tournois est officialisée.

Le match entre une sélection française et Halifax à Charléty en lever de rideau de la finale du championnat Élite Toulouse / St Estève le 20 mai 2000 sert de détonateur. En effet, au-delà de la victoire sans appel des Françaises par 40 à 0, l’important fut que le match ait été disputé à treize contre treize et à plaquer. Dès lors, les filles se tournent résolument vers la pratique codifiée du Rugby à XIII.

Le premier championnat de Rugby à XIII Féminin débute lors de la saison 2000-2001.

L'édition 2019-2020, d'abord suspendue courant mars, est finalement annulée par la Fédération française de rugby à XIII, le , en raison de la pandémie de maladie à coronavirus. Par conséquent, le titre n'est pas attribué et la saison est officiellement considérée comme "blanche", selon l'instance fédérale[1].

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Finaliste
2001 AS Pujols XIII Avignon
2002 AS Pujols XIII Avignon
2003 AS Pujols XIII Avignon
2004 AS Pujols XIII XIII Provençal
2005 XIII Provençal AS Pujols XIII
2006 pas de titre
2007 AS Pujols XIII XIII Provençal
2008 Toulouse Ovalie XIII Provençal
2009 Toulouse Ovalie AS Pujols XIII
2010 AS Pujols XIII Toulouse Ovalie
2011 AS Pujols XIII Marseille XIII
2012 Marseille XIII Toulouse Ovalie
2013 Facture-Biganos Toulouse Ovalie
2014 Facture-Biganos Toulouse Ovalie
2015 Facture-Biganos Toulouse Ovalie
2016 Biganos XIII Toulouse Ovalie
2017 Toulouse Ovalie Saint-Estève XIII catalan
2018 Toulouse Ovalie Lyon-Villeurbanne-Vaulx-en-Velin XIII
2019 Toulouse Ovalie[2] Déesses catalanes
2020 Épreuve annulée en raison de la pandémie de coronavirus

RéférencesModifier

  1. Covid-19 : la Fédération française met fin aux compétitions de rugby à XIII cette saison, sur L'Équipe, 16 avril 2020.
  2. Hervé Girette, « Féminines- Élite 1 . Les Zoulouzen avaient tout pour plaire », Planète XIII, no 21 « Spécial Finales 2019 »,‎ , p. 17-18 (ISSN 2647-8323)

Liens externesModifier