Ouvrir le menu principal
Euro de futsal 2014
Généralités
Sport Futsal
Organisateur(s) UEFA
Édition 9e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du 28 janvier
au
Participants 12 équipes
Matchs joués 20
Site web officiel Site de l'UEFA

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Espagne Espagne
Vainqueur Drapeau : Italie Italie (2e titre)
Finaliste Drapeau : Russie Russie
Buts 121 buts (6,05 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Russie Eder Lima (8 buts)

Navigation

Le Championnat d'Europe de futsal 2014 est la neuvième édition du Championnat d'Europe de futsal, compétition organisée par l'Union des associations européennes de football et rassemblant les meilleures équipes masculines européennes. Il se déroule en Belgique du 28 janvier au 8 février 2014. Le match d'ouverture et la finale ont lieu au Sportpaleis à Anvers.

L'Italie remporte la compétition pour la deuxième fois en battant la Russie, déjà finaliste de l'édition précédente, qui a elle-même réalisé l'exploit de battre l'Espagne pour la première fois depuis neuf ans l'empêchant d'obtenir son cinquième titre consécutif. C'est la première fois depuis 2003 que l'Espagne est absente d'une finale de la compétition. L'Italie devient également la première équipe à remporter le tournoi sans avoir eu à éliminer l'« ogre espagnol. »

Sommaire

Villes et salles retenuesModifier

Salle Sportpaleis Lotto Arena
   
Ville Anvers Anvers
Capacité 15 089 5 218

Équipes participantesModifier

 
Équipes participantes et non participantes à l'Euro 2014 de futsal de l'UEFA en Belgique :
  • Équipes qualifiées pour la compétition
  • Équipes non qualifiées pour la compétition
 
Carte des performances des équipes participantes de l'Euro 2014 (Belgique, Russie, Italie, Espagne, Ukraine, Portugal, Croatie, Roumanie, République tchèque, Azerbaïdjan, Slovénie et Pays-Bas) :
  • Pays hôte
  • Premier tour
  • Quarts-de-finale
  • Quatrième
  • Troisième
  • Finaliste
  • Vainqueur
Pays Qualification Nombre de participations
  Belgique Nation hôte 4 (1996, 1999, 2003, 2010).
  Italie Vainqueur Groupe 1 8 (1996, 1999, 2001, 2003, 2005, 2007, 2010, 2012).
  Azerbaïdjan Vainqueur Groupe 2 2 (2010, 2012).
  Russie Vainqueur Groupe 3 8 (1996, 1999, 2001, 2003, 2005, 2007, 2010, 2012).
  Espagne Vainqueur Groupe 4 8 (1996, 1999, 2001, 2003, 2005, 2007, 2010, 2012).
  Portugal Vainqueur Groupe 5 6 (1999, 2003, 2005, 2007, 2010, 2012).
  République tchèque Vainqueur Groupe 6 6 (2001, 2003, 2005, 2007, 2010, 2012).
  Slovénie Vainqueur Groupe 7 3 (2003, 2010, 2012).
  Ukraine Gagnant Play-off 7 (1996, 2001, 2003, 2005, 2007, 2010, 2012).
  Roumanie Gagnant Play-off 2 (2007, 2012).
  Pays-Bas Gagnant Play-off 4 (1996, 1999, 2001, 2005).
  Croatie Gagnant Play-off 3 (1999, 2001, 2012).

GroupesModifier

Tirage au sortModifier

Le tirage au sort des groupes du tournoi final a eu lieu le à Nyon. Les douze finalistes ont été répartis dans trois pots et chacun des quatre groupes est composé d'une équipe de chaque pot.

Répartition des équipes avant le tirage au sort
Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3

  Belgique (Pays hôte)
  Espagne
  Russie
  Italie

  Portugal
  Ukraine
  République tchèque
  Azerbaïdjan

  Croatie
  Roumanie
  Slovénie
  Pays-Bas


Composition des quatre groupes pour le premier tour
Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D
  Belgique   Russie   Italie   Espagne
  Ukraine   Portugal   Azerbaïdjan   République tchèque
  Roumanie   Pays-Bas   Slovénie   Croatie

Groupe AModifier

Ce groupe est considéré le moins relevé et le plus ouvert de la compétition avec le pays hôte, la Belgique qui n'est jamais parvenue à remporter un match en phase finale depuis 1996, l'Ukraine, considérée comme l'un des outsiders potentiels de cette compétition, et la Roumanie.

La Belgique est lourdement battu d'entrée par la Roumanie. Lors de la deuxième journée, l'Ukraine, l'une des nations les plus participantes de l'Euro, bat la Roumanie sur une courte marge (qualifiant toutefois cette dernière). Pour la dernière journée, une défaite par deux buts d'écarts suffit à l'Ukraine pour se qualifier alors que la sélection hôte du Benelux est dans l'obligation de gagner par au moins trois buts d'écart. Cependant, ce match de très haute qualité défensive, avec un gardien ukrainien au sommet de sa forme, met en avant les lacunes offensives des deux équipes qui ne marquent aucun but par manque de finition patent. La Belgique quitte donc la compétition dès le premier tour tandis que l'Ukraine, la meilleure défense du premier tour avec les cages inviolées, et la Roumanie progressent. L'Ukraine a d'ailleurs battu deux records. La Zbirna devient la première équipe de l'histoire à sortir de son groupe sans encaisser de but tout en totalisant le plus faible nombre de but jamais inscrit avec un seul marqué. L'Ukraine et la Roumanie affronteront respectivement le Portugal et la Russie.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Ukraine 4 2 1 1 0 1 0 +1
2   Roumanie 3 2 1 0 1 6 2 +4
3   Belgique 1 2 0 1 1 1 6 -5

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; N = nuls; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

Date Lieu Équipe 1 Résultat Équipe 2
28 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Belgique   1 – 6   Roumanie
30 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Roumanie   0 – 1   Ukraine
1 février 2014 Lotto Arena, Anvers Ukraine   0 – 0   Belgique


Groupe BModifier

Ce groupe apparaît très déséquilibré. En effet, ce groupe contient la Sbornaïa russe, la Seleçao portugaise et les Oranjes néérlandais. La Russie, vice-championne d'Europe de 2012, et le Portugal, vice-champion d'Europe de 2010, en tant que favoris de la compétition, partent largement favoris du groupe face aux Pays-Bas, petit poucet de la poule qui joue sa première phase finale depuis 2005. Les Oranje constituent l'équipe la plus mal classée et la plus faible de la compétition. L'enjeu du groupe au classement semble donc être le match entre la Russie et le Portugal.

Ce déséquilibre se confirme dès le premier match. La Russie écrase les Pays-Bas faisant honneur à son titre de vice-champion et son statut de favoris de l'édition. Le Portugal réussit également son entrée éliminant les Pays-Bas qui repartent sans le moindre point. Lors de la dernière journée, un duel de champions ouvert et sans favori indiscutable oppose la Russie au Portugal pour la première place du groupe avec un léger avantage pour la Russie qui peut se permettre le nul pour finir premier du groupe. Un avantage que la Sbornaïa exploite bien puisqu'après un match riche en évènement, rebondissement et en technique, les deux champions sont incapables de se départager. La Russie finit première du groupe (comme en 2012 avec l'Italie) grâce au nul tandis que le Portugal se qualifie à la deuxième place.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Russie 4 2 1 1 0 11 5 +6
2   Portugal 4 2 1 1 0 9 4 +5
3   Pays-Bas 0 2 0 0 2 1 12 -11

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; N = nuls; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

Date Lieu Équipe 1 Résultat Équipe 2
28 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Russie   7 – 1   Pays-Bas
30 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Pays-Bas   0 – 5   Portugal
1 février 2014 Lotto Arena, Anvers Portugal   4 – 4   Russie


Groupe CModifier

Ce groupe apparaît avant le début de la compétition comme le plus équilibré. L'Italie, troisième d'Europe et du monde, est désignée favorite du groupe, mais l'Azerbaïdjan et la Slovénie sont considérées capables d'embêter la Squadra.

La Slovénie crée le premier exploit de la compétition en battant l'Italie contre les pronostics. Mais la joie est de courte durée parce qu'après avoir mené 5-2 et avoir entrevu les quarts-de-finale, l'Azerbaïdjan renverse le score et gagne. À la dernière journée, toutes les équipes peuvent se qualifier, mais la Slovénie ne dépend plus d'elle-même. L'Italie se rachète finalement la dernière journée en atomisant l'Azerbaïdjan dominateur, mais fébrile en défense. Elle se qualifie ainsi à la première place avec la Slovénie à la deuxième.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Italie 3 2 1 0 1 9 3 +6
2   Slovénie 3 2 1 0 1 9 9 0
3   Azerbaïdjan 3 2 1 0 1 7 13 -6

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; N = nuls; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

Date Lieu Équipe 1 Résultat Équipe 2
29 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Italie   2 – 3   Slovénie
31 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Slovénie   6 – 7   Azerbaïdjan
2 février 2014 Lotto Arena, Anvers Azerbaïdjan   0 – 7   Italie


Groupe DModifier

Avant la compétition, l'Espagne, quadruple championne d'Europe, semble l'équipe la mieux placée pour sortir du groupe. À l'inverse du Groupe B qui comprend deux grosses équipes et une troisième plus faible, le Groupe D dégage un favori et s'annonce ouvert pour la deuxième place. La Croatie, quatrième d'Europe chez elle en 2012, semble légèrement favorite pour, mais la République tchèque, troisième de 2010 a tous les arguments pour battre la Croatie.

Et pourtant, le déroulement de la phase finale est très serré entre les trois équipes. Lors du premier match, la Croatie crée une grande surprise en tenant l'Espagne en échec. Les Vatrenis peuvent se qualifier dès leur deuxième match contre la République tchèque, mais là aussi, les deux équipes se séparent sur un nul. À une journée de la clôture de la phase de groupe, l'issue de la poule est incertaine. En cas de nul 3-3 lors du dernier match, les trois équipes seront à égalité parfaite ! Cependant, l'Espagne confirme que ce que la Croatie a réalisé est un exploit et qu'elle était bien favorite du groupe en dominant, battant et éliminant la République tchèque. La Croatie est qualifiée pour la seconde place derrière l'Espagne.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Espagne 4 2 1 1 0 11 4 +7
2   Croatie 2 2 0 2 0 6 6 0
3   République tchèque 1 2 0 1 1 4 11 -7

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; N = nuls; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

Date Lieu Équipe 1 Résultat Équipe 2
29 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Espagne   3 – 3   Croatie
31 janvier 2014 Lotto Arena, Anvers Croatie   3 – 3   République tchèque
2 février 2014 Lotto Arena, Anvers République tchèque   1 – 8   Espagne


Phase à élimination directeModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
3 février 2014, Sportpaleis, Anvers   6 février 2014, Sportpaleis, Anvers   8 février 2014, Sportpaleis, Anvers
1er Grp A   Ukraine 1
2e Grp B   Portugal 2  
2e Grp B   Portugal 3
4 février 2014, Sportpaleis, Anvers
    1er Grp C   Italie 4  
1er Grp C   Italie 2
6 février 2014, Sportpaleis, Anvers
2e Grp D   Croatie 1
1er Grp C   Italie 3
3 février 2014, Sportpaleis, Anvers
    2e Grp A   Russie 1
2e Grp A   Russie 6  
1er Grp B   Roumanie 0  
2e Grp A   Russie 4ap Match pour la troisième place
4 février 2014, Sportpaleis, Anvers
    1er Grp D   Espagne 3 8 février 2014, Sportpaleis, Anvers
1er Grp D   Espagne 4
2e Grp B   Portugal 4
2e Grp C   Slovénie 0
1er Grp D   Espagne 8


Quarts-de-finaleModifier

Ukraine   1 - 2   PortugalModifier

Dans ce match qui oppose les deux seules équipes d'Europe qui ont déjà disputé la finale de la compétition sans jamais la remporter, le Portugal, favori de la compétition, est favori du match devant l'Ukraine qui est aussi considérée comme l'un des outsiders les plus potentiels du championnat.

Au cours d'une rencontre équilibrée dans tous les compartiments de jeu, le ballon va d'un but à l'autre tantôt contrôlé par les Ukrainiens, tantôt par les Portugais. Le Portugal ouvre le score, mais l'Ukraine égalise. La Seleçao reprend l'avantage après la mi-temps et, en dépit d'attaques de part et d'autre du terrain, le score ne bouge plus. Le Portugal se qualifie ainsi pour les demi-finales où il rencontrera le gagnant du match Italie-Croatie. À noter que l'arbitre hongrois ne siffle pas une main d'un Portugais dans sa zone à trois minutes de la fin qui aurait dû valoir le pénalty d'une possible égalisation pour l'Ukraine.

1er quart-de-finale Ukraine   1 – 2   Portugal Sportpaleis, Anvers

18:00 CET
Valenko   12:08 (1 - 1) Cardinal   2:48   22:50 Arbitrage :   Balázs Farkas (en)
Rapport

Russie   6 - 0   RoumanieModifier

La Russie part logiquement favorite du troisième quart contre la Roumanie (qu'elle rencontre pour la deuxième fois après l'avoir déjà battue 2-1 en éliminatoires) pour une place en demi-finale.

Contrairement au match de la phase de qualification, la Roumanie, qui ayant atteint son objectif de sortir de son groupe a annoncé qu'elle jouerait sans pression, croule sous les attaques russes et implose face à une Russie explosive. La Sbornaïa fait le break en inscrivant quatre buts dès la première mi-temps synonyme de qualification pour les quarts-de-finale. Le score aurait pu être plus lourd car si la Russie avait concrétisé le tiers de ses occasions (contrées pour la plupart par un gardien roumain obligé sortir en permanence loin des cages pour sauver son équipe de buts supplémentaires), la Roumanie aurait encaissé deux fois plus de buts. La deuxième mi-temps ne montre que l'alourdissiement du score. Après sa victoire dans un match à sens unique, la Russie se qualifie pour les demi-finales où elle rencontrera l'Espagne ou la Slovénie.

3e quart-de-finale Russie   6 – 0   Roumanie Sportpaleis, Anvers

20:30 CET
Robinho   2:41
Shayakhmetov   7:51
Eder Lima   8:12   15:30   36:47
Sergeev   33:25
(4 - 0) Arbitrage :   Borut Šivic (en)
Rapport

Italie   2 - 1   CroatieModifier

Ce match est la revanche de la petite-finale de l'Euro 2012 entre les deux demi-finalistes perdants. L'Italie est favorite en tant que favori de la compétition, mais sa défaite contre la Slovénie au premier tourainsi que le nul de la Croatie contre l'Espagne restent dans les esprits.

Face à une Croatie accrocheuse, l'Italie se qualifie dans la douleur pour disputer une demi-finale contre le Portugal. L'Italie prend rapidement les devants en moins d'une minute, mais la Croatie égalise peu après. L'Italie inscrit le deuxième but à la dizaine de minute. Les gardiens parviennent à figer le score pour le reste de la partie. En toute fin de match, la Croatie augmente la cadence brutalement et concentre tous ses efforts pour marquer le but de l'égalisation. L'Italie se fait très peur et passe à deux doigts d'une nouvelle égalisation croate en fin de match avec son gardien surmené et le cadre frappé. Elle garde cependant le score intact si bien qu'elle se qualifie.

2e quart-de-finale Italie   2 – 1   Croatie Sportpaleis, Anvers

18:00 CET
Romano   0:46
Fortino   9:10
(2 - 1) Jelovčić   6:54 Arbitrage :   Fernando Gutiérrez Lumbreras (en)
Rapport

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier