Château de la Solitude (Auderghem)

Château de la Solitude
Image illustrative de l’article Château de la Solitude (Auderghem)
Période ou style néo-classique
Architecte François Malfait
Début construction 1910
Fin construction 1912
Propriétaire initial Princesse Marie Ludmille d’Arenberg, duchesse de CROY
Protection classé le 20/01/2000
Coordonnées 50° 48′ 15″ nord, 4° 26′ 32″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Localité Auderghem
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Château de la Solitude
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Château de la Solitude

Le château de la Solitude (en néerlandais : Kasteel "la Solitude") est un château de style néo-classique édifié de 1910 à 1912 par l'architecte François Malfait en lisière de la forêt de Soignes à Auderghem pour la princesse Marie Ludmille Rose de Croÿ, née duchesse et princesse d’Arenberg (1870-1953)[1].

Devenue veuve en 1906, la duchesse s’isola dans son château jusqu'à sa mort, y recherchant l’amitié des animaux. Après sa mort, le domaine d’une superficie de 11 ha 27 a 19 ca fut acheté par l’État. Il en fit une école pour enfants de forains. Ensuite, le château a accueilli le Centre Infosida jusqu’en 1995, époque où il fut réquisitionné par les « Compagnons du partage », un groupe de sans abri, une action partant de différentes revendications au droit à un revenu minimum d’insertion auprès des CPAS.

Il fut enfin vendu à une société qui y construira un complexe de bureaux.

Le château fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Brochure des journées du patrimoine 2001 de la Région de Bruxelles-Capitale, p.25

Voir aussiModifier

Liens externesModifier