Ouvrir le menu principal

Château de la Motte (Arthel)

château à Arthel (Nièvre)

Château de la Motte
Image illustrative de l’article Château de la Motte (Arthel)
Nom local Le Vieux Château
Architecte maître d'œuvre inconnu
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVe siècle -XVIe siècle
Destination initiale Forteresse
Destination actuelle Habitation privée
non ouvert à la visite
Protection  Inscrit MH (1985)
Coordonnées 47° 14′ 39″ nord, 3° 24′ 33″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Nivernais
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Commune Arthel (Nièvre)

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de la Motte

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Motte

Le château de la Motte dit aussi Le Vieux Château est une forteresse, située à Arthel, dans le département de la Nièvre, arrondissement de Cosne-Cours-sur-Loire, canton de Prémery, sur la RD 140. Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Sommaire

HistoriqueModifier

Au XIIe siècle, c'est une maison forte qui appartient aux comtes de Nevers. Elle a la charge de surveiller le passage sur l'ancienne voie romaine allant de Montenoison à Entrains.

Le premier château édifié au XVe siècle, en remplacement de cette maison-forte, s'inscrit dans une enceinte rectangulaire avec plusieurs tours rondes.

À demi en ruines, il est racheté et restauré.

ArchitectureModifier

Les tours, les courtines (cadastre B. 204), l'élévation, les toitures, les communs et la cour sont inscrits aux Monuments Historiques depuis l'arrêté du

Les tours
  • Les tours d'angles au sud subsistent.
  • Une tour au sud-ouest est tronquée. À sa base subsiste une archère canonnière.
  • La tour au sud-est est la plus grosse, base talutée, murs percés de canonnières et trous de boulins sur deux rangées, et bretèches. Elle servit d'habitation et des fenêtres y furent percées à différentes époques. Elle est accotée au sud-est d'une autre tour plus petite, qui renferme un escalier à vis, avec à sa base une canonnière.
Corps de logis

Un corps de logis fut construit à la fin du XVe siècle à l'emplacement de la courtine sud, accoté à la grosse tour. Il comporte un niveau et un comble, avec un toit très pentu qui fit l'objet d'une restauration au XXe siècle, avec deux fenêtres à croisillons de pierre sur la façade sud. Les combles comportent des lucarnes pignons à fenêtres à croisillons que surmonte un fronton triangulaire à oculus trilobé. La façade nord fut refaite à la fin du XVIe siècle ; elle est percée d'une porte dont l'arc en anse de panier supporte un fronton brisé, que décore un écu bûché à la Révolution.

Courtines

C'est au XVIIIe siècle que les communs furent accolés à la courtine nord. La courtine ouest se vit percée d'une grande porte-charretière et d'une porte piétonne à arcs surbaissés.

SeigneursModifier

ArmoiriesModifier

DeviseModifier

Terriers, propriétésModifier

Propriétaires depuis la RévolutionModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Raymond Colas, Le Guide des Châteaux de France, Nièvre, éd Berger-Levrault, 1981, 2e éd. Hermé, Paris, 1986, pp.14-15/102.p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier