Château de Nus

château de la Vallée d'Aoste

Château de Nus
Image illustrative de l’article Château de Nus
Nom local Château de Plane
Période ou style Roman
Début construction XIIIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Propriétaire initial Seigneurs de Nus
Propriétaire actuel Privé
Site web région Vallée d'Aoste
Coordonnées 45° 44′ 00″ nord, 7° 28′ 00″ est
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région historique Valle d'Aosta-Stemma.svg Vallée d'Aoste
Subdivision administrative Région autonome
Commune italienne Blason ville it Nus (Vallée d'Aoste).svg Nus
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Château de Nus

Le château de Nus, également le château de Plane, est un château valdôtain. Il se situe sur un promontoire au nord-ouest du hameau Plane dans la commune de Nus, à l'entrée du vallon de Saint-Barthélemy.

HistoireModifier

La date de construction est difficile à repérer, mais elle devrait sans doute remonter à une période précédente au XIIIe siècle.

 
Le côté sud du château en 1905 : certains éléments de l'architecture se sont écroulés ensuite.

Le château de Nus est cité dans un document du attribué à Guillaume de Nus, qui devient vassal de la maison de Savoie[1]. Les comtes de Savoie y furent accueillis en et en par Guillaume de Nus lors des déplacements pour les audiences générales qui se tenaient en Vallée d'Aoste. Cet événements eut lieu également sous Alexandre et Jean de Nus le et sous Pierre de Nus en pour les émissaires du comte Amédée VIII.

Son aspect a subi des modifications au cours des siècles suivants. La forme actuelle remonte aux travaux de 1595 à la suite d'un incendie.

Les fresques remontent à la fin du XVIIe siècle et au XIXe siècle.

Une petite chapelle dédiée à Saint Michel se situait tout près du château.

Il a été abandonné au XIXe siècle à la suite de l'extinction de la Maison de Nus, jusqu'à quand il a fait l'objet de travaux de restauration cofinancés par l'administration communale de Nus.

ArchitectureModifier

Les origines et le XIVe siècleModifier

Une tour quadrangulaire similaire à celle des châteaux valdôtains des XIe et XIIe siècles était présente jusqu'au début du XXe siècle.

 
Le côté nord-est en 1904, lorsqu'il était encore possible d'apercevoir le donjon au milieu des ruines.

Un acte de partition signé en 1310 par les frères Jean et Alexandre nous fournit un cadre de la structure du château à cette époque. Deux édifices étaient présents, accueillant la cuisine, une salle dite antique et une chambre, l'étable et la cave. Parmi les éléments de propriété commune des deux frères figuraient le four, le donjon, la fontaine dans la cour et la chapelle Saint-Michel.

Une autre grosse salle séparée des deux bâtiments principaux appartenait à Vuillermetus de Palacio, un noble valdôtain.

XVe siècleModifier

Les modifications du XVe siècle affichent un changement de fonction du château, de la défense au confort de la résidence.

Une salle a été ajoutée en 1474 ensemble avec une salle décorée. D'autre remaniements remontent à 1595, bouleversant la structure originale. La grosse tour circulaire remonte au milieu du XVIe siècle.

XVIe – XVIIe sièclesModifier

Au cours de cette période la partie orientale du château fut abandonnée.

Une salle dénommée domus est citée en 1541 (ensuite salle rouge), ensemble avec d'autres chambres appartenant à François-René et à Édouard de Nus.

Les fresquesModifier

La salle de représentance conserve des fresques baroques.

BibliographieModifier

  • Ezio Gerbore, Nus. Tesselles d'histoire, Administration communale de Nus, Quart, Musumeci éd., 1998.
  • André Zanotto, Châteaux valdôtains, Musumeci éd., 2002. (ISBN 8870320499).

Notes et référencesModifier

  1. Inventaire des documents relatifs à la Vallée d'Aoste conservés aux archives d'État de Turin (Section de Cour), dans Archivum Augustanum V (1971-1972), p.219. cité dans Ezio Gerbore.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier