Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Le château de Gripsholm (en suédois, Gripsholms slott), à Mariefred au bord du lac Mälaren, est l’un des principaux monuments historiques de Suède. Le château de Gripsholm héberge la collection nationale de portraits de l’État suédois (en suédois : Statens porträttsamling) qui compte plus de 4 000 œuvres permettant au visiteur de suivre le développement de l’art du portrait depuis le XVIe siècle jusqu’aux années 1860. Les portraits plus récents de l’État sont au Nationalmuseum, le musée national des beaux-arts, à Stockholm.

Château de Gripsholm
Image illustrative de l'article Château de Gripsholm
Nom local Gripsholms slott
Protection Byggnadsminne
Coordonnées 59° 15′ 22″ nord, 17° 13′ 09″ est
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province Södermanland
Comté comté de Södermanland
Commune (Suède) commune de Strängnäs
localité : Mariefred

Géolocalisation sur la carte : Suède

(Voir situation sur carte : Suède)
Château de Gripsholm

Juste à l’intérieur du pont-levis se trouvent deux pierres runiques avec des textes faisant mention de l’une des plus célèbres expéditions viking : l’expédition d’Ingvar.

Sommaire

HistoireModifier

Le château fortModifier

Gripsholm fut d’abord construit par Bo Jonsson Grip dans les années 1370. Après la mort de celui-ci, il fut vendu à la reine Marguerite. Lors du soulèvement d’Engelbrekt, en 1434, il fut cependant brûlé. De nos jours, il ne reste qu’un seul mur du château fort médiéval.

Gripsholm, château des VasaModifier

Le roi Gustave Ier Vasa ayant acquis le domaine en 1526 a abattu ce qui restait du château médiéval pour construire un château fort plus moderne, dans le style Vasa (autres châteaux de ce style : château de Kalmar, château d'Uppsala, château d'Örebro, château de Vadstena). Pour avoir des matériaux de construction, Gustave Vasa fit démolir le monastère de Vårfruberga, tombé dans ses mains à la suite de la Réforme. La construction du nouveau château fut terminée en 1545.

Au cours du règne d’Éric XIV, le château de Gripsholm servit pendant quelques années (1563-1567) de prison au futur Jean III, frère du roi, enfermé au château par Éric, et à l’épouse de Jean, Catherine Jagellon. Leur fils Sigismond est né pendant leur captivité. Cependant, en 1571 ce fut au tour d’Éric d’y être mis en prison par son frère cadet, devenu roi.

La restauration du XIXe siècleModifier

Le château a été restauré pendant les années 1890, sous la direction de l'architecte Fredrik Lilljekvist, qui souhaitait éliminer tout changement postérieur à 1600. Ce projet a cependant donné lieu à un débat animé dans lequel il a été critiqué par, entre autres, Verner von Heidenstam qui considérait qu’il s’agissait d’une falsification de l’histoire. Malgré les oppositions, on a ajouté un troisième étage et amenuisé les fenêtres. On a toutefois dû renoncer à la démolition de l'aile des cavaliers.

Le théâtre de Gustave IIIModifier

Dans l’une des tours se trouve un théâtre du XVIIIe siècle très bien préservé, construit sous le règne de Gustave III, roi amateur du théâtre.

Liens externesModifier