Château d'Airoux

château fort français

Le château d'Airoux est un château situé à Airoux, en France[1].

Château d'Airoux
Façade Nord-Est du château d'Airoux
Présentation
Type
Propriétaire
Privée
Patrimonialité
Classé MH (porte en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Localisation sur la carte de l’Aude
voir sur la carte de l’Aude

Description modifier

Localisation modifier

Le château est situé sur la commune d'Airoux, dans le département français de l'Aude.

Historique modifier

L'édifice est inscrit partiellement au titre des monuments historiques en 1948[1].

Seigneurie du domaine royal, inféodée aux Fontaines en 1310, engagée aux La Baylie au 15e siècle. Elle passa à Du Buisson au début du 16e siècle. La construction du château actuel doit être attribuée à Barthélémy de Buisson et ne semble représenter qu'une partie de l'ensemble primitif. L'entrée a disparu et probablement aussi l'une des ailes qui entouraient sur trois côtés la cour d'entrée. Cette dernière était précédée par un pont-levis (démoli au début du 20e siècle), fermée par un mur et entourée sur trois côtés par des bâtiments. L'escalier est situé dans une tourelle d'angle à droite de l'entrée. Seuls deux éléments des défenses extérieures subsistent : à droite de l'entrée une canonnière ovale ; à l'angle extérieur nord-ouest la base d'une échauguette. La superstructure de cet ouvrage était en briques. La tourelle d'escalier octogonale s'ouvre par une porte encadrée par un ordre dorique à colonnes engagées. La frise est ornée de triglyphes compartimentant quatre métopes. Le décor des métopes commence, à gauche, par une rosace pour se terminer, à droite, par un bucrane. Au-dessus, des denticules sont surmontés par un fronton circulaire, lui-même orné de denticules. L'architrave, constituée par deux linteaux encastrés, n'a pas reçu d'ornement sur sa face antérieure. Par-dessous, elle a été compartimentée de caissons où alternent les pointes de diamant et les rosaces. La porte s'ouvre sous un arc en plein cintre dont l'encadrement est orné de canaux rayonnants et, extérieurement, de rais de cœur fleuronnées. L'ancien escalier de pierre a été remplacé par une vis de bois et briques. Au sommet, l'accès à la terrasse se faisait par une petite tourelle extérieure reposant sur une trompe d'angle[1].


Eléments protégés :

Porte de la tourelle d'escalier : classement par arrêté du 5 avril 1948

Périodes de construction :

16e siècle;17e siècle

Au XXe siècle, cette construction Renaissance, appartient à M. Grillères.

Références modifier

  1. a b et c « Château », notice no PA00102508, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier