Cercle polaire

parallèle au-delà duquel il existe au moins une journée où le Soleil ne se lève pas en hiver, et ne se couche pas en été

Les deux cercles polaires sont les parallèles des régions polaires au-delà desquels il existe au moins une journée où le Soleil ne se lève pas en hiver, et ne se couche pas en été. Ils font référence notamment aux deux des cercles de latitude principaux : le cercle arctique et le cercle antarctique.

Borne indiquant le passage du cercle polaire en Norvège.

LocalisationModifier

 
Les cercles polaires sont représentés par des lignes droites en projection cylindrique.

Leur latitude, nord ou sud, égale l'angle d'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre par rapport à l'axe céleste (ou l'angle d'inclinaison de l'équateur par rapport à l'écliptique).

Sans tenir compte de la nutation en obliquité (qui peut atteindre jusqu'à 10" approximativement et qui varie sensiblement d'un jour à l'autre), leur distance angulaire aux pôles est, selon la théorie astronomique P03 recommandée par l'AIU en 2006, de 23° 26' 11,570" au [1] (la même distance angulaire sépare les tropiques de l'équateur). Leur latitude (nord ou sud) est par conséquent de 66° 33' 48,430" à cette même date[2].

Le cercle polaire antarctique délimite de façon approximative la forme du continent Antarctique.

Notes et référencesModifier

  1. « Obliquity of the Ecliptic and Nutation in Obliquity » (consulté le )
  2. Cette précision est illusoire en géographie, le millième de seconde d’arc de latitude valant environ 3 cm ; ces angles correspondent à des mesures astronomiques.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier