Ouvrir le menu principal

Centre pour les études en France

La mise en œuvre des Centres pour les Études en France (CEF) constitue l’une des mesures phares du Séminaire intergouvernemental sur l’attractivité de la France du 7 février 2005. Elle a pour but de maximiser l’apport de ces étudiants au rayonnement culturel, politique et économique de la France.

À partir du 1er janvier 2007, les CEF fusionnent avec les espaces ÉduFrance et deviennent des espaces Campus France, guichets uniques pour tout étudiant ayant un projet d’études en France.

Dans chaque pays, le site Internet Campus France permet à l’étudiant de trouver l’ensemble des réponses aux questions qu’il se pose sur les études en France (formations, bourses, logement…) via un site Internet et des espaces documentaires.

L’étudiant se crée un espace personnel sur Internet, à partir duquel un système de messagerie électronique lui permet d’obtenir des réponses précises et rapides à ses questions. Les CEF ont déjà traité des centaines de milliers de questions, montrant ainsi qu’ils répondent à un réel besoin.

Les CEF donnent aux acteurs de la mobilité étudiante une information précise sur le profil des étudiants.

Les CEF s’adressent aux personnes qui souhaitent poursuivre des études supérieures en France.

Un CEF existe actuellement dans les pays suivants : Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Chili, Chine, Colombie,  Comores, Congo-Brazzaville, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, États-Unis d’Amérique, Gabon, Guinée, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, MexiquePérou, Russie, Sénégal, Taïwan, Tunisie, Turquie, Vietnam[1].

Notes et référencesModifier

  1. « A partir d'un pays à procédure CEF > CampusFrance », sur www.campusfrance.org (consulté le 25 septembre 2015)

Liens externesModifier