Centre catholique de radio et télévision

Le Centre catholique de radio et télévision (CCRT) était une association suisse, au sens du Code civil suisse, fournissant des programmes aux stations de radio (RSR) et aux chaînes de télévision (TSR) publiques de Suisse romande. Cette activité a été transmise à l'Association Cath-Info à Lausanne, laquelle comprend également une agence de presse, APIC, et un site internet d'information religieuse : www.cath.ch

Basé à Lausanne, le CCRT a été partenaire de la Radio télévision suisse (RTS), avec laquelle il a signé des conventions. Il fut aussi partenaire de l'Église catholique en Suisse romande, dont étaient issus des délégués formant une assemblée générale de l'Association. Son financement provenait de subventions octroyées par la Conférence centrale catholique-romaine de Suisse (RKZ), organe qui assure le financement d'activités catholiques supra-diocésaines en Suisse, de plusieurs conventions financières avec la RTS ainsi que de dons.

Le Centre catholique de radio et télévision a assumé, avec son alter ego protestant Médias-Pro, la responsabilité éditoriale de plusieurs émissions de radio et de télévision de la Radio Télévision Suisse. Ce partenariat s’est exercé dans une perspective œcuménique depuis 1964, et interreligieuse depuis 1997.

HistoireModifier

1928 : première retransmission radiophonique d'un office catholique : une messe de Minuit en direct de la paroisse St-Joseph de Genève. Une transmission aura lieu régulièrement à Noël, tandis qu'à cette époque le culte protestant faisait partie du programme régulier chaque dimanche.

1936 : Mgr Jacques Haas, curé lausannois, commence à présenter des sujets catholiques à la Radio à Lausanne.

 : début de la programmation régulière des messes à la radio le dimanche (alternativement de Carouge/Genève par Radio-Genève, et de l'Abbaye de Saint-Maurice en Valais par Radio-Lausanne).

1952 : création officielle de l'Association du Centre catholique de radio et télévision sous l'impulsion de Mgr Jacques Haas (1908 - 1973)

1954 : à la naissance de la Télévision en Suisse romande, des émissions religieuses sont créées à l'instigation de Mgr Jacques Haas et du pasteur Robert Stahler.

1973 : l'abbé André Babel, ancien rédacteur au Courrier à Genève, devient directeur du Centre catholique de radio et télévision (1930 - 2007).

1988 : André Kolly, un laïc responsable depuis 1976 du service catholique de Radio, devient directeur du Centre catholique de radio et télévision (né en 1945)

2009 : Bernard Litzler, rédacteur en chef de l’Écho Magazine, succède à André Kolly.

2015 : Au 1er janvier, l'activité du CCRT auprès de la Radio-Télévision suisse (RTS) est reprise par la nouvelle association Cath-Info. En revanche, le CCRT s'est transformé en une association CCRT-Solidaire dont le but est d'apporter un soutien à Cath-Info.

Le Centre catholique de Radio et Télévision coproduisait les émissions suivantes à la Radio suisse romande:

À la Télévision suisse romande, il coproduisait les émissions :

  • Faut pas croire
  • Dieu sait quoi
  • Messes
  • Toutes ces émissions ont continué au 1er janvier 2015 sous l'égide de Cath-Info[1].

Notes et référencesModifier

[2]

  1. « Cath-Info »
  2. Bernard Secrétan, Église et vie catholiques à Lausanne du XIXe siècle à nos jours, Lausanne, Bibliothèque Historique Vaudoise & Cercle catholique de Lausanne, , 357 p. (ISBN 2884541276), p. 253-255

Liens externesModifier