Ouvrir le menu principal

Centrale nucléaire de Wylfa
Image illustrative de l’article Centrale nucléaire de Wylfa
Centrale nucléaire de Wylfa
Administration
Pays Royaume-Uni
Comté Anglesey
Coordonnées 53° 25′ 00″ nord, 4° 29′ 00″ ouest
Opérateur Magnox North Ltd
Année de construction 1963
Date de mise en service 1971
Date de fermeture 2015
Statut Arrêt définitif
Réacteurs
Fournisseurs The Nuclear Power Group
Type Magnox
Réacteurs actifs 0
Puissance nominale 1 x 490 MW
Production d’électricité
Production totale 8,4 TW·h
Divers

Géolocalisation sur la carte : Pays de Galles

(Voir situation sur carte : Pays de Galles)
Centrale nucléaire de Wylfa

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Centrale nucléaire de Wylfa

La centrale nucléaire de Wylfa est située à l'ouest de la baie de Cemaes sur l'île d'Anglesey dans le nord du Pays de Galles.

Sommaire

DescriptionModifier

La centrale, désormais fermée, est équipée de deux réacteurs Magnox :

  • Wylfa-1 : 490 MWe, mise en service en 1971, arrêté depuis le 30 décembre 2015[1].
  • Wylfa-2 : 490 MWe, mise en service en 1972, arrêté depuis le 25 avril 2012[2].

Le site a été exploité par Magnox Ltd[3] et appartient maintenant à l'Autorité britannique de démantèlement nucléaire (Nuclear Decommissioning Authority (NDA)). Le retrait du combustible devrait être terminé fin 2018 et le démantèlement complet va durer plusieurs décennies[4].

Projet HorizonModifier

Le projet Horizon, concernant les sites de Wylfa et Oldbury, a été initié par les entreprises allemandes E.On et RWE en 2009 et repris début 2013 par Hitachi-General Electric qui a poursuivi les démarches pour la certification du réacteur ABWR.

L'ONR, "Office for Nuclear Regulation" (l'autorité de sûreté britannique) a approuvé mi-décembre 2017 le design du réacteur bouillant ABWR pour la centrale de Wylfa Newydd[5].

En mars 2016, la décision d'investissement concernant les 2 nouveaux réacteurs de Wylfa (2,7GW), est prévue par Hitachi en 2019[6] pour une mise en exploitation envisagée dans les années 2020[7].

En janvier 2019, Hitachi gèle le projet faute d’accord financier avec le gouvernement britannique[8].

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussiModifier