Cellule-anatole

progression d'accords

La cellule-anatole est une progression d'accords de deux mesures parcourant les degrés I VI II V de la tonalité[1]. On trouve cette progression d'accords dans de nombreux standards de jazz, en particulier dans la forme musicale dite "anatole (musique)".

Anatole Majeur/Anatole MineurModifier

SubstitutionsModifier

Toutes les substitutions d'accords usuelles sont possibles: substitution tritonique, substitution diatonique, dominantes étendues.

ExemplesModifier

On retrouve cette progression dans les deux premières mesures de I Got Rhythm, qui a donné son nom anglais à la cellule : Rhythm Changes.

On la retrouve également dans La Mer, Blue Moon, Ain't Misbehavin', Smoke Gets in Your Eyes, Ti amo. Cette progression est fréquente dans les tubes américains et yéyé du début des années 1960 (Penny Lane, Tous les garçons et les filles, Retiens la nuit, La Plus Belle pour aller danser, O Daniela, Twist again, Diana, etc.).

Notes et référencesModifier

  1. Jaques Siron, La partition intérieure : jazz, musiques improvisées, Paris, Outre Mesure, (ISBN 2907891030, OCLC 422845909, lire en ligne), p. 350