Ouvrir le menu principal

Ce soir (ou jamais !)

émission de télévision française

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ce soir ou jamais.

Ce soir (ou jamais !)
Logo de l'émission.
Logo de l'émission.

Programme Émission de télévision culturelle et littéraire
Genre culturelle
Périodicité Hebdomadaire (750 émissions au total)
Réalisation Nicolas Ferraro
Présentation Frédéric Taddeï
Pays France
Langue français
Nombre de saisons 10 (2006-2016)
Production
Durée 1 h 50 minutes
Production Rachel Kahn
Société de production France Télévisions
MFP
Diffusion
Diffusion France 2 (2013-2016)
Ancienne diffusion France 3 (2006-2013)
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Public conseillé Tout public
Chronologie

Ce soir (ou jamais !) était une émission de télévision culturelle française, présentée par Frédéric Taddeï de 2006 à 2016. Programmée en deuxième partie de soirée, elle a été diffusée en direct à partir de 2006, d'abord sur France 3 puis sur France 2 à partir de 2013.

Présentation de l'émissionModifier

De 2006 à 2011, l'émission était diffusée quotidiennement du lundi au jeudi et sa durée était d'environ 80 minutes[1] (comprenant généralement une interruption correspondant au Soir 3). En 2011, elle est devenue hebdomadaire, étant diffusée le mardi avec une durée allongée à deux heures[1]. Le dernier numéro sur France 3 a été diffusé le 12 février 2013, suite à quoi l'émission a été diffusée sur France 2 à partir du vendredi 8 mars 2013. Le tout dernier numéro a été diffusé le vendredi 20 mai 2016[2].

Fin mai 2015, Ce soir (ou jamais !) est devenue l'émission culturelle à la plus longue longévité à la télévision française, en termes de nombre de diffusions (724 numéros), battant le précédent record établi par Apostrophes de Bernard Pivot. (À la réserve près qu'Apostrophes a toujours été hebdomadaire, tandis que Ce soir (ou jamais !) a été diffusée dans un premier temps au rythme de quatre numéros par semaine ; Apostrophes reste devant en termes de durée de diffusion, ayant été à l'antenne pendant quinze ans, contre neuf pour le programme de Frédéric Taddeï[3].)

En juin 2016, Ce soir (ou jamais !) s'est arrêtée, officiellement pour cause de manque d'audience[n 1]. En septembre 2016 lui a succédé Hier, aujourd'hui, demain, un magazine culturel consacré aux idées, également animé par Frédéric Taddeï, à raison d'un mercredi par mois[4],[5].

Principe de l'émissionModifier

L'objectif de Ce soir (ou jamais !) était de présenter « l'actualité vue par la culture »[n 2]. Elle était diffusée en direct et en public[6]. Le public n'intervenait pas (les applaudissements ou réactions audibles y étaient rares et aussitôt recadrées par l'animateur), mais avait la possibilité de se déplacer sur le plateau, contribuant ainsi à une ambiance de café culturel. L'émission réunissait des invités aux profils très variés, autour de thèmes précis, souvent en lien avec l'actualité, que les intervenants avaient le loisir de développer longuement ; l'animateur se tenait en retrait, intervenant de façon sporadique pour préciser une notion peu connue du grand public, fournir une référence culturelle éclaircissante ou un élément de contexte historique, ou encore pour recadrer un débat devenant cacophonique lorsque plusieurs intervenants s'exprimaient en même temps. À de rares exceptions près, les invités n'étaient pas encouragés à faire leur propre promotion ; toutefois, le cas échéant, leur plus récent ouvrage ou film ou spectacle était brièvement évoqué lors de la présentation de chacun en tout début d'émission. Ce soir (ou jamais !) abordait l'actualité culturelle classique (livre, cinéma, spectacle vivant...), engageant des débats de fond sur la place de la culture en France, et au delà sur des questions de société, présentant comme point de départ aux réflexions des revues de presse ou des extraits d'œuvres (films, vidéoclips...). Elle se terminait par un plateau musical où se produisaient, pour un titre, des chanteurs et musiciens de tous styles musicaux.

Entre 2006 et 2011, l'émission qui était diffusée du lundi au jeudi permettait à la chaîne de programmer son journal d'informations du soir, le Soir 3, à 23 heures précises[n 3], par son organisation en deux parties qui l'encadraient.

La musique du générique est une œuvre originale de Frédéric Botton.

Les invitésModifier

Les invités étaient issus du monde culturel (écrivains, comédiens, réalisateurs, etc.), y compris hors période de promotion ; du monde universitaire (scientifiques, philosophes, sociologues, etc.) ; ou du monde politique. L'émission démontrait une grande pluralité parmi les personnalités invitées. Ainsi, en 2010, 61,5 % des 653 invités ne sont intervenus qu'une seule fois[réf. nécessaire], et 42,45 % des 4 124 invités ne l'ont été qu'une fois entre septembre 2006 et le 29 mai 2012[réf. nécessaire].

Toutefois certains intervenants ont été invités à de nombreuses reprises, ce qui a suscité des critiques. Les personnes les plus souvent invitées sont : Emmanuel Todd, Michel Maffesoli, Thierry Lévy et Jean-Didier Vincent[7].

Commentaires et critiquesModifier

L'émission est critiquée par des personnalités, comme le journaliste Patrick Cohen, pour recevoir régulièrement des intervenants jugées « politiquement incorrectes » voire « infréquentables » et laisser trop de liberté d'expression concernant des idées jugées extrémistes ou malsaines. Ainsi, Frédéric Taddéï a accueilli à une dizaine de reprises[évasif] Marc-Édouard Nabe, Tariq Ramadan et Houria Bouteldja, et a invité à plusieurs reprises Dieudonné et Alain Sorallorsqu'ils étaient par ailleurs persona non grata à la télévision française.

La journaliste Caroline Fourest a affirmé que Frédéric Taddeï prenait parti en mettant tous les points de vue à égalité et en ne contextualisant pas ses interlocuteurs (par exemple en ne présentant Marc-Édouard Nabe que sous son statut d'auteur, alors qu'il est par ailleurs controversé[C'est-à-dire ?]). Elle citait ainsi Jean-Luc Godard : « L’objectivité ce n’est pas cinq minutes pour les Juifs et cinq minutes pour Hitler. »[8]

Le 10 janvier 2014, Marc-Édouard Nabe[n 4] était invité à part des autres intervenants, pour donner son avis sur l'interdiction du spectacle de Dieudonné demandée par Manuel Valls ; il s'est montré fortement opposé à Dieudonné et à Alain Soral, en traitant le sujet sous l'angle plus général du conspirationnisme qu'il disait déplorer (plutôt que sous l'angle restreint de l'antisémitisme — accusation dont lui-même a fait l'objet par le passé) ; cependant il déplorait aussi l'interdiction du spectacle de Dieudonné, selon lui une atteinte à la liberté d'expression, encourageant du reste une posture de victimisation. Cette invitation de Marc-Édouard Nabe, sans que les autres invités en soient prévenus, a suscité de vives polémiques. Émilie Frèche, qui avait déjà attaqué l’animateur, a déclaré à la suite de cette invitation que Frédéric Taddeï « disait aux racistes qu’ils auraient toujours droit de cité dans cette émission »[9]. La rumeur d'une possible suppression a même été évoquée quelques jours plus tard, soit le 17 janvier 2014, sur le site de Jean-Marc Morandini[10], avant d'être démentie. L’émission a finalement été déprogrammée par France 2 en mai 2016, sans que soient invoqués des motifs liés à son contenu[11].

L'émission a été décrite par d'autres auteurs tels Alain Jakubowicz ou Philippe Bilger comme un « espace de liberté ». Pour Régis Debray, elle était « l’honneur de la télévision publique française »[7].

AudiencesModifier

Chaîne Date de diffusion Invités Audience moyenne Références
Nombre de téléspectateurs PDM
France 3 Vendredi Danielle Darrieux, Michèle Morgan, Micheline Presle 735 000 12,5 % [12]
Vendredi Marie-France Garaud, Pierre Aknine, Jean-François Balmer, Patrice Duhamel, Yves Boisset, Éric Roussel 2 000 000 11,3 % [13]
France 2 Vendredi Jean-François Kahn, Alain Jakubowicz, Jean Bricmont, Hector Obalk, Émilie Frèche, Eduardo Rihan Cypel, Agnès Tricoire, Marc-Édouard Nabe 1 100 000 8,8 % [14]
Vendredi Éric Zemmour, Jacques Attali, Philippe Nemo, Clémentine Autain, François Dubet, Cynthia Fleury 1 014 000 7 % [15]
Dimanche Michaël Fœssel, Catherine Clément, Christian Schiaretti 662 000 6,5 % [16]

Légende :

  • Le plus haut chiffre d'audience

Liste des émissionsModifier

PrixModifier

  • 2007 : prix de la meilleure émission de télévision de l’année, lors du Grand Prix des médias 2007.
  • 2007 : Frédéric Taddeï a reçu le prix Philippe-Caloni de l'interview et de l'entretien.
  • 2010 : Laurier Télévision culture, décerné par le Club audiovisuel de Paris (CAVP).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Des rumeurs de son arrêt flottaient dans les couloirs de France Télévisions depuis 2014. Elle enregistrait moins de 3 % de parts d'audience quand elle a (finalement) été interrompue.
  2. Cette phrase est le sous-titre de l'émission.
  3. 22 heures 30 depuis la suppression de la publicité après 20 heures sur France Télévisions.
  4. Par ailleurs parrain de l'un des enfants de Frédéric Taddéï.

RéférencesModifier

  1. a et b TéléObs, « Dernière quotidienne de Ce soir ou jamais ! pour Frédéric Taddeï », Le Nouvel Observateur, 9 juin 2011.
  2. https://www.huffingtonpost.fr/2016/05/13/ce-soir-ou-jamais-frederic-taddei-medias-television-france-2_n_9949494.html
  3. Frédéric Taddeï, interviewé par Benjamin Locoge, « Frédéric Taddeï - Ce soir plus que jamais », Paris Match no 3444, semaine du 21 au 27 mai 2015, page 30.
  4. « Frédéric Taddeï revient sur France 2 avec une nouvelle émission culturelle », dans lesinrocks.com le 31 août 2016.
  5. « Retour de Frédéric Taddeï sur France 2 avec "Hier, aujourd'hui, demain" », dans lexpansion.lexpress.fr le 16 septembre 2016.
  6. « Ce soir ou… plus jamais ? », Le Parisien, 19 mars 2011.
  7. a et b Les contre-vérités de Caroline Fourest sur Frédéric Taddeï, David Doucet, lesinrocks.com, 29 janvier 2014
  8. http://carolinefourest.wordpress.com/2014/01/30/droit-de-reponse-aux-inrocks/.
  9. David Doucet, « Frédéric Taddeï évincé de France 2 pour avoir invité Marc-Édouard Nabe ? », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 6 février 2014).
  10. France 2 va remplacer Frédéric Taddei par... Jean-Marc Morandini, 17 janvier 2014
  11. Manuel Vicuña, « "Ce soir ou jamais" : c'est fini !année=2016 », sur arrêt sur image.
  12. http://television.telerama.fr/television/23549-record_audience_pour_ce_soir_ou_jamais.php
  13. http://www.programme.tv/news/audiences/8362-record-historique-pour-ce-soir-ou-jamais-de-frederic-taddei/
  14. http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/79310/frederic-taddei-(ce-soir-ou-jamais)-tout-a-ete-dit-je-n-ai-rien-a-ajouter-.html
  15. http://www.jeanmarcmorandini.com/article-327462-audiences-record-de-la-saison-pour-ce-soir-ou-jamais-sur-france-2-qui-depasse-le-million.html
  16. http://www.toutelatele.com/ce-soir-ou-jamais-quelle-audience-pour-la-speciale-charlie-hebdo-67514

AnnexesModifier

Article connexeModifier

  • Interdit d'interdire, la nouvelle émission de Frédéric Taddeï succédant à Ce soir (ou jamais !)

Liens externesModifier