Cayo Jutías

île cubaine

Cayo Jutías
Cayo Jutía 
Plage de sable blanc à Cayo Jutías
Plage de sable blanc à Cayo Jutías
Géographie
Pays Drapeau de Cuba Cuba
Localisation Golfe du Mexique (océan Atlantique)
Coordonnées 22° 42′ 07″ N, 84° 03′ 01″ O
Superficie km2
Administration
Autres informations
Fuseau horaire UTC-5
Géolocalisation sur la carte : Cuba
(Voir situation sur carte : Cuba)
Cayo Jutías
Cayo Jutías
Îles à Cuba

Cayo Jutías (parfois Cayo Jutía) est une petite île cubaine de l'archipel des Colorados (archipiélago de los Colorados). Elle est située dans le golfe du Mexique, à l'extrémité occidentale du pays, et rattachée administrativement à la municipalité de Minas de Matahambre dans la province de Pinar del Río. Ses plages de sable blanc en font une destination touristique. On y accède par un pont-jetée[1].

VégétationModifier

La plus grande partie de l'île (80%) est recouverte de mangrove (Rhizophora mangle ou palétuvier rouge)[1].

FauneModifier

Les oiseaux y sont nombreux, notamment certaines espèces endémiques telles que le pic poignardé, le tacco de Cuba ou la buse de Gundlach.

Parmi les mammifères figurent les petits rongeurs qui ont donné leur nom à l'île, le conga hutía (Capromys pilorides) et le carabali hutía (Mysateles meridionalis)[1].

PhareModifier

L'île est dotée d'un phare à structure métallique édifié en 1902[2]. Sa construction avait été décrétée par ordre royal le pour prévenir les nombreux accidents qui se produisaient dans la région[3].

Les phares de Cuba – dont le phare de Cayo Jutías – ont été mis à l'honneur à plusieurs reprises par des timbres des postes cubaines, notamment en 2010, puis en 2014[4].

Érosion côtièreModifier

La côte nord exposée aux intempéries est sujette à une forte érosion côtière, ainsi que le montrent, ci-dessous, les deux photos du restaurant de la plage de Cayo Jutías, prises à 5 ans d'intervalle. Une dizaine de mètres de dunes ont été englouties par le recul du trait de côte. Comme dans le reste des Caraïbes, l'érosion des plages présente un caractère généralisé à Cuba, avec un rythme de régression de la ligne de la côte de 1,2 m, voire davantage. Les causes en sont multiples : élévation progressive du niveau de la mer, fortes marées associées au passage de phénomènes météorologiques extrêmes, déficit sédimentaire, mais aussi pratiques humaines nocives[5].

   
Vue du restaurant de Cayo Jutías en 2015 et en 2020

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Cayo Jutías attracts increasing number of visitors », Granma, 4 août 2014
  2. (en) Lighthouses of Cuba [1]
  3. (es) « En Cayo Jutía, un faro con más de cien años de historia » (Telepinar)
  4. (es) « Más faros de Cuba », Filatelia desde Cuba, 21 novembre 2014 [2]
  5. Orfilio Pelaez, « Pour la sauvegarde des plages de sable », Granma, 17 août 2017 [3]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier