Ouvrir le menu principal
Cavalier Rampin
Kouros' Head to horse, Acropolis' museum, Athens.jpg
Parties originales du corps et du cheval du Cavalier Rampin, présentées au musée de l'Acropole d'Athènes, avec un moulage de la tête conservée au musée du Louvre.
Artiste
Rampin Master (d) (?)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date
Type
Matériau
Mouvement
Sculpture archaïque (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Collections
Localisation
Salle 170 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Tête du Cavalier Rampin. Musée du Louvre.

Le Cavalier Rampin est une statue grecque antique de l'époque archaïque, vers , en marbre, représentant un homme chevauchant. Elle présente d'importantes lacunes : le musée du Louvre conserve la tête et le musée de l'Acropole d'Athènes des parties du corps et du cheval. Son nom lui a été donné en référence à son premier propriétaire, Georges Rampin.

DécouverteModifier

La statue a été découverte en plusieurs étapes sur l'Acropole d'Athènes. D'abord, en 1867, lors des travaux de fondation de l'ancien musée de l'Acropole à Athènes, des fragments du cheval et du torse sont extraits d'une fosse contenant de nombreuses statues brisées au moment du sac de l'Acropole par les Perses en , durant de la seconde guerre médique. Puis en 1877, une belle tête isolée est découverte lors de nouvelles fouilles sur le même lieu.

La tête, aussitôt acquise par Georges Rampin, riche collectionneur français, est exposée à Paris lors de l'exposition universelle de 1878[1], puis son propriétaire en fait don au musée du Louvre en 1896[2]. Ce n'est qu'en 1936 que l'archéologue anglais Humphrey Payne a l'intuition que la tête du Louvre s'adapte sur le torse resté au musée de l'Acropole[3]. Les tractations menées par les deux musées n'ont pas abouti pour la réunion définitive des deux éléments.

 
Dos et arrangement des cheveux du Cavalier Rampin. Moulage au Museum of Classical Archaeology, Cambridge (en).

Notes et référencesModifier

  1. Notice rédigée par Henri Lechat (1900) et publiée par le site Persée.fr
  2. n° d'inventaire MNC 2128
  3. Brigitte Le Guen (dir.), Marie-Cécilia d'Ercole et Julien Zurbach, Naissance de la Grèce : De Minos à Solon. 3200 à 510 avant notre ère, Belin, coll. « Mondes anciens », (ISBN 978-2701164922), chap. 10 (« Institutions et sociétés des premières cités »), p. 398-399.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier