Ouvrir le menu principal

Catherine McKinnell

politicien britannique
Catherine McKinnell
Official portrait of Catherine McKinnell crop 2.jpg
Fonctions
Membre du 57e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newcastle upon Tyne North
depuis le
Membre du 56e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newcastle upon Tyne North
-
Membre du 55e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newcastle upon Tyne North
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Site web

Catherine McKinnell (née le ) est une femme politique britannique du parti travailliste qui est député (MP) pour Newcastle upon Tyne Nord depuis les Élections générales britanniques de 2010 [1]. Elle a occupé plusieurs postes au Cabinet fantôme, dont celui de procureur général, mais a démissionné en janvier 2016[2].

Sommaire

JeunesseModifier

McKinnell est née à Denton, Newcastle upon Tyne, où elle a fréquenté la Sacred Heart Comprehensive School à Fenham. Elle a étudié la politique et l'histoire à l'Université d'Édimbourg [3].

Avant son élection au Parlement, elle travaillait comme avocate en droit du travail au sein du cabinet d’avocats Dickinson Dees de Newcastle.

Carrière parlementaireModifier

McKinnell a été élue pour la première fois au Parlement aux Élections générales britanniques de 2010 pour Newcastle upon Tyne North, devenant l'une des 19 avocats récemment élus à la Chambre des communes[4]. Elle a été élue avec 40,8% des voix et une majorité de 3 414 voix sur son rival libéral-démocrate [5]. En octobre 2010, le chef du parti travailliste Ed Miliband l'a nommée au poste de shadow solliciteur général, où elle était responsable de la réaction du parti au scandale du piratage téléphonique par News International [6]. Elle a posé des questions sur le traitement du scandale par le Crown Prosecution Service, y compris une question au procureur général à la Chambre des communes, demandant pourquoi le SPC avait refusé depuis si longtemps d'admettre qu'il y avait lieu de poursuivre.

En octobre 2011, lors d'un remaniement ministériel, Catherine McKinnell a été nommée shadow ministre de l'Enfance, surveillant Tim Loughton. A ce poste, elle a critiqué le processus d'adoption comme étant trop lent et a appelé à des améliorations immédiates pour le soutien aux travailleurs sociaux afin d'accélérer le processus [7] . Elle a également accusé le gouvernement de faire trop peu pour aider les enfants pour lesquels l' adoption ne convenait pas et après cela, a demandé une garantie que le gouvernement accordera la priorité pour placer les enfants dans des « foyers heureux [8].

En 2012, après la démission de Peter Hain, elle a été mutée au poste de shadow secrétaire au Trésor, en remplacement d'Owen Smith.

Elle a soutenu une campagne d'ActionAid sur les lois fiscales internationales [9] et déposé des amendements au budget qui auraient obligé le gouvernement à surveiller l'impact sur les pays en développement des modifications apportées à la réglementation dite des sociétés étrangères contrôlées. En juin 2012, elle a publiquement critiqué le chanteur de Take That, Gary Barlow à la suite d'allégations d'Optimisation fiscale à son encontre.

Elle a été nommée Procureur général pour l'Angleterre et le pays de Galles du cabinet fantôme en septembre 2015 par le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn, mais a démissionné en janvier 2016, invoquant des querelles internes au parti, des raisons familiales et la capacité à parler au parlement au-delà de son portefeuille légal.

Elle est une défenseur ede premier plan de la campagne Femmes contre l’inégalité des retraites. Elle a également été nommée vice-présidente du groupe parlementaire multipartite sur la campagne WASPI, récemment constitué.

RéférencesModifier

  1. Staff writer, « Two North East MPs standing down », BBC News,‎ (lire en ligne)
  2. Staff writer, « Shadow Attorney General resigns over Labour policies », Catholic Universe,‎ (lire en ligne)
  3. « About Catherine », Catherine McKinnell,‎ (lire en ligne)
  4. Baksi, « Nineteen new solicitor MPs enter House of Commons. » [archive du ], Law Society Gazette, (consulté le 23 juin 2010)
  5. « Election 2010 - Newcastle-upon-Tyne North », BBC News,‎ (lire en ligne)
  6. Ferguson, « Junior front bench roles » [archive du ], Labour List, (consulté le 11 octobre 2010)
  7. « Fostering system on the brink as number of children in care soars », The Independent, London,‎ (lire en ligne)
  8. « December 2011 Archives », Catherine McKinnell MP,‎ (lire en ligne)
  9. Jamieson, « @CatMcKinnellMP making a thoughtful and powerful speech. In Finance Bill Ctee on CFCs and developing countries », Twitter, (consulté le 22 juillet 2012)

Liens externesModifier