Cathédrale Sainte-Marie de Kampala

bâtiment en Ouganda

Cathédrale Sainte-Marie de Kambala
Image illustrative de l’article Cathédrale Sainte-Marie de Kampala
Tours de la cathédrale.
Présentation
Nom local St. Mary's Cathedral
Géographie
Pays Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Ville Kampala
Coordonnées 0° 18′ 09″ nord, 32° 33′ 08″ est

La cathédrale Sainte-Marie (en anglais : St. Mary's Cathedral), plus communément appelée cathédrale de Rubaga, d'après le quartier et la colline où elle a été construite, est la cathédrale catholique de Kampala, capitale de l'Ouganda. C'est le siège de l'archidiocèse de Kampala. Elle se trouve à trois kilomètres du centre-ville[1].

HistoriqueModifier

 
Vue de côté.

Les Pères blancs français à la suite du père Simon Lourdel se voient attribuer en 1889 par le roi local bougandais[2] un vaste terrain sur la colline de Rubaga pour y installer leur mission en compensation du martyre des pages catholiques et de la persécution qui s'ensuivit. Le terrain est reçu par Mgr Hirth. Ensuite les Pères blancs, dont le père Antonin Guillermain, sont chassés par les Anglais en 1892 et le vicaire apostolique, Mgr Hirth, doit s'enfuir de l'autre côté du lac Victoria. Les Pères blancs reviennent plus tard, sans leur vicaire apostolique. C'est en 1914 que le vicaire apostolique Mgr Streicher décide de la construction d'une grande église néo-romane pour remplacer l'ancienne église de la mission. Elle domine de ses hautes tours jumelles tous les environs, mais elle n'est terminée qu'en 1925[3]. Elle est consacrée le . Juste à côté se trouvent d'autres bâtiments de l'ancienne mission, hôpital, école, école d'infirmières, cimetière catholique, etc., ainsi que l'archevêché.

Le pape Paul VI s'y est rendu le , et le pape Jean-Paul II le [4]. L'intérieur est richement décoré de mosaïques.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Description.
  2. Celui qui avait fait auparavant éclater la persécution contre les catholiques ougandais et provoqué l'assassinat des martyrs de l'Ouganda. Destitué, il retourne en 1889 sur le trône avec l'appui des Britanniques et donne en compensation ce terrain.
  3. (en) New Vision, article du 14 mai 2010.
  4. (en) « St. Mary’s Cathedral (Rubaga Cathedral) », sur gcatholic.org (consulté le ).