Catapulte (cheval)

jument

Catapulte
Image illustrative de l’article Catapulte (cheval)
Catapulte avec Michel Robert sur le Global Champions Tour, étape de Cannes, en juin 2012

Race Cheval de sport belge (sBs)
Père Limbo (KWPN)
Mère Mumarilla (KWPN)
Père de mère Fedor (KWPN)
Taille 1,72 m[1]
Sexe Femelle
Robe Bai pie
Naissance
Pays de naissance France
Éleveur Chrystel Ribe[2]
Propriétaire Michel Robert, puis Olivier Robert
Cavalier Michel Robert, puis Olivier Robert

Catapulte (née le à Saint-Pierre-les-Étieux dans le Cher, en France) est une jument de saut d'obstacles pie bai d'origine hollandaise, appartenant au stud-book du cheval de sport belge. Le cavalier français Michel Robert en fait l'acquisition en 2007, après son premier poulinage, pour la former au saut d'obstacles. Catapulte décroche de nombreux prix en 2012 et 2013, sans atteindre le niveau des Grands Prix. Elle acquiert néanmoins la célébrité, puisqu'un fan club se constitue autour d'elle.

La popularité de Catapulte tient beaucoup à sa couleur de robe, très rare chez les chevaux de sport de haut niveau, et à son caractère. Décrite par Michel Robert comme une jument à forte personnalité, elle est plus facile à travailler sur les sauts que sur le plat, et se révèle très attachante. Le cavalier prend sa retraite sportive et la vend fin 2013. Après un court passage par les écuries belges d'Ashford farms, Catapulte est montée par le Français Olivier Robert en 2014 et 2015. Officiellement mise à la retraite en février 2016, elle est désormais poulinière.

HistoireModifier

Catapulte naît le [3] dans un élevage du Cher, le domaine du Petit Chaillou à Saint-Pierre-les-Étieux, chez l'éleveuse Chrystel Ribe, spécialisée dans les chevaux de saut d'obstacles de couleur[4]. La jument pouline à l'âge de quatre ans, en 2006[2]. Michel Robert l'achète l'année suivante, en 2007[5]. Catapulte reçoit un transpondeur électronique le [3].

Michel Robert décide de la former après l'avoir vue sauter en liberté un obstacle « trop gros pour son âge ». Bien que formée tardivement à la discipline du saut d'obstacles, Catapulte gravit rapidement les échelons. En 2012, elle remporte de nombreuses épreuves de vitesse, comme le Prix France Bleu du CSI5* (concours de saut international 5 étoiles) de Bordeaux, et le Grand Prix GL Events du Saut Hermès en mars 2012, sur des hauteurs de 1,45 m à 1,50 m[5]. Cette victoire parisienne augmente de beaucoup sa notoriété, Michel Robert n'ayant jamais gagné au Grand Palais, même avec sa jument de Grand Prix Kellemoi de Pépita[6]. Catapulte fait sensation pendant toute la saison[7]. La jument rassemble assez vite un « fan club » grâce à son caractère affirmé et son apparence originale[8],[1]. Elle a sa propre page sur Facebook, et figure avec Michel Robert sur l'affiche de l'édition 2014 du saut Hermès.

Michel Robert annonce vouloir vendre Catapulte fin 2013, après avoir annoncé qu'il prend sa retraite sportive et arrête toute compétition. Catapulte rejoint les écuries belges Ashford farms, où elle devait être montée par Marlon Zanotelli[9], mais finalement, en novembre 2013, c'est le Belge Pieter Clemens qui la monte durant quelques mois[10], avant de la transférer le 30 avril 2014[11],[12] chez le cavalier français Olivier Robert[13] (qui ne partage aucun lien de parenté avec Michel Robert).

La jument est officiellement mise à la retraite chez Olivier Robert en février 2016, à l'âge de 15 ans[14].

DescriptionModifier

Catapulte présente une apparence très originale, avec une robe pie baie et un œil en partie blanc, comme chez certains chevaux de couleur américains. Il est fréquent qu'elle soit prise pour une jument de race américaine[5]. La robe pie est en effet très rare chez les chevaux de sport de haut niveau[8]. Elle mesure 17 mains, soit 1,72 m[1]. D'après Michel Robert, Catapulte est une excellente jument, très technique et efficace[1], « qui a envie de bien faire »[15]. Elle présente un caractère très affirmé mais néanmoins gentil dans le fond, qui provoque un fort attachement, notamment de la part de sa groom. Michel Robert estime qu'elle possède de grandes qualités sportives, à la fois grâce à son modèle et son coup de saut, parce qu'elle passe bien son dos au-dessus des obstacles. Cependant, elle a parfois mauvais équilibre et besoin de sortir davantage son garrot. Pour Michel Robert, le travail sur le plat est difficile avec elle, bien qu'elle aime sauter. Il ajoute qu'elle ne se donne à fond « que si elle l'a décidé »[5].

PalmarèsModifier

 
Michel Robert et Catapulte au Saut Hermès de 2012

De 2008 à 2015, Catapulte cumule plus de 130 000  de gains sur des épreuves de saut d'obstacles en France, dont 79 000 pour la seule année 2012[16]. Elle atteint son meilleur indice de performances en 2013, avec un ISO (Indice de saut d'obstacles) de 168[17].

2012Modifier

2013Modifier

2014Modifier

Entre juin 2013 et avril 2014, Catapulte est montée par le Belge Pieter Clemens sur des épreuves de 1,35 m à 1,40 m[10]. Elle change à nouveau de cavalier en 2014, Olivier Robert commençant par la sortir sur des épreuves assez modestes[23]

  • Janvier : Vainqueur du CSI2* d'Oliva, à 1,35 m[26]
  • Mai : Vainqueur des Grands Prix Pro 2 et Pro 3 du Cap-Ferret, à 1,25 m et 1,30 m, avec Olivier Robert[23].
  • Mai : 5e du CSI4* de Bourg-en-Bresse, à 1,45 m[23]

2015Modifier

Elle termine seconde du Grand Prix Pro 2 de Gradignan, à 1,35 m, en mai[23]. Sa dernière compétition enregistrée est un CSI3*W à Rabat au Maroc, où elle se classe 13e[23].

OriginesModifier

Catapulte présente des origines génétiques très majoritairement KWPN, mais son éleveuse a choisi de l'inscrire au stud-book du cheval de sport belge (sBs)[5],[27].

Origines de Catapulte[28].
Père
Limbo
1993 -
KWPN A
Pie bai, 1,69 m
Concorde
1984 -
KWPN
Voltaire
1979 Hanovrien
Furioso II
Gogo Moeve
Flyer
1969 Hollandais sang chaud
Marco Polo
Klaske
Hira
1989 -
KWPN
Rivaal
1975 KWPN
Persian Path
Mireille Sijgje
Bira
1993 KWPN
Samber
Vira
Mère
Mumarilla
1994 -
KWPN
Gris, 1,64 m
Fedor
1987 -
KWPN
Darco
1980 BWP
Lugano Van la Roche
Ocoucha
Harmonieuse
1973 Selle français
Adagio
Salamine
Humarilla
1989 -
KWPN
Belmondo
1983 KWPN
Omega
Rolande
Amarilla
KWPN
Wahtamin
?

ReproductionModifier

Catapulte a pouliné en 2006, donnant naissance à un mâle bai nommé Super Krack[29], par l'étalon Selle français Madness appartenant lui aussi à Chrystel Ribe[30]. Il a été approuvé à la reproduction dans le stud-book Selle français[31]. En 2015, elle est inséminée par Cornet Obolensky et bénéficie d'un transfert d'embryon vers une jument porteuse[32]. Elle est à nouveau inséminée en 2017, par Kannan[32].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Parisi 2012
  2. a et b « Engagements et performances de Catapulte », FFE Compet (consulté le 25 juin 2015).
  3. a et b « Infos générales : Catapulte », Les Haras nationaux (consulté le 29 janvier 2017).
  4. « C. Ribe élève des chevaux de couleur de haut niveau », L'Écho du Berry, (consulté le 25 juin 2015).
  5. a b c d et e Bataille 2012.
  6. Communiqué RB Presse / Saut Hermès, « Saut Hermès: Catapulte, naissance d'une star ... », Horse-actu.fr, (consulté le 25 juin 2015)
  7. M Lamazone, « Catapulte Michel Robert chevaux pie en CSO », Hellocoton - blog Femme Actuelle, (consulté le 25 juin 2015)
  8. a b et c « Victoire en noir et blanc pour Michel Robert », Cheval Magazine, (consulté le 25 juin 2015)
  9. « Nénuphar'Jac et Catapulte à la vente », Grand Prix Replay, (consulté le 25 juin 2015)
  10. a et b (nl) Laura, « Pieter Clemens ziet Catapulte vertrekken », Equnews.be,
  11. « Catapulte chez Olivier Robert ! », L'Équimag, (consulté le 15 juin 2015)
  12. MPM, « Catapulte retourne chez un Robert », Grand Prix Replay, (consulté le 25 juin 2015)
  13. « Olivier Robert », Fédération française d'équitation (consulté le 25 juin 2015)
  14. « Catapulte va couler des jours heureux à la retraite, Olivier Robert », Grand Prix magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2018)
  15. a et b « Michel Robert et Catapulte donnent leur petite leçon », Ouest-France, (consulté le 25 juin 2015)
  16. « Bilan par année de Catapulte », FFE Compet (consulté le 25 juin 2015).
  17. « Aptitude : Catapulte », Les Haras nationaux (consulté le 29 janvier 2017).
  18. « Bordeaux : Michel Robert s'impose », Grand Prix replay, (consulté le 25 juin 2015)
  19. Daniel Koroloff, « Pie Michel Robert entra en piste... », Grand Prix replay, (consulté le 25 juin 2015)
  20. « Belles performances pour les cavaliers français dans le Global Tour de Monaco 2012 », Horse Academy - site officiel de Michel Robert, (consulté le 25 juin 2015)
  21. EB, « Prix le Figaro : Michel Robert met Catapulte sur Orbite ! », Cheval Magazine, (consulté le 25 juin 2015)
  22. « Catapulte et Michel Robert gagnent l'épreuve de vitesse, le Prix du Figaro au Gucci Masters », Horse Academy - site officiel de Michel Robert, (consulté le 25 juin 2015)
  23. a b c d e f et g « Performances de Catapulte », FFE Compet (consulté le 25 juin 2015).
  24. « Jumping international de Bordeaux 2013 : bilan et résultats », Wikinews,
  25. « Michel Robert en grande forme au CSI de Bordeaux 2013 ! », Horse academy, site officiel de Michel Robert, (consulté le 25 juin 2015).
  26. (nl) Kris Van Loo, « Pieter Clemens wint in Oliva », Galop.be,
  27. « Catapulte », Global Champions Tour (consulté le 25 juin 2015).
  28. (en) « Origines de Catapulte », All breed pedigree (consulté le 1er mai 2015).
  29. « Descendance de Catapulte », FFE Compet (consulté le 25 juin 2015).
  30. « Informations générales : Super Krack (BEL) », Les haras nationaux (consulté le 29 janvier 2017).
  31. « Étalons SF approuvés », Selle français (consulté le 25 juin 2015).
  32. a et b « Reproduction : Catapulte », Les haras nationaux (consulté le 29 janvier 2017).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 9 juillet 2015 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 9 juillet 2015 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.