Ouvrir le menu principal

Casemate de Bining
Image illustrative de l’article Casemate de Bining

Type d'ouvrage Casemate d'infanterie
Secteur
└─ sous-secteur
secteur fortifié de Rohrbach
└─ sous-secteur de Bining
Numéro d'ouvrage Ca 246
Année de construction 1934-1938
Régiment 166e RIF
Effectifs 29 hommes et 1 officier
Coordonnées 49° 03′ 17,03″ nord, 7° 14′ 43,26″ est

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Géolocalisation sur la carte : France

La casemate de Bining est une casemate d'intervalle CORF de la ligne Maginot, une casemate d'infanterie double de type nouveaux fronts, située sur la limite entre les communes de Gros-Réderching et de Rohrbach-lès-Bitche, dans le département de la Moselle.

Position sur la ligneModifier

Faisant partie du sous-secteur de Bining, dans le secteur fortifié de Rohrbach, la casemate de Bining est intégrée à la « ligne principale de résistance » entre l'ouvrage du Welschhof (O 240) à l'ouest et l'ouvrage de Rohrbach (O 250) à l'est[1].

DescriptionModifier

C'est une casemate double du modèle « nouveaux fronts » (modèle 1930), dont l'armement principal devait tirer en flanquement le long de la ligne, vers l'ouest et vers l'est. Elle est donc équipée de chaque côté avec deux créneaux de tir cuirassés sous béton, l'un pour un jumelage de mitrailleuses (qui peut être remplacé par un antichar de 47 mm : JM/AC 47), l'autre uniquement pour un jumelage de mitrailleuses. Cet armement en façade est complété au-dessus par une cloche pour une arme mixte (cloche AM) tirant vers l'est[2].

La protection rapprochée était confiée à des créneaux pour fusil-mitrailleurs, avec en toiture une « cloche pour guetteur et fusil-mitrailleur » (cloches GFM type B), servant d'observatoire J2. L'étage inférieur, en sous-sol, abritait un groupe électrogène et le système de ventilation et de filtrage (en cas d'alerte au gaz).

HistoireModifier

Article connexe : Histoire de la ligne Maginot.

En juin 1940, un canon allemand placé à 800 mètres commence à frapper la façade ouest et arrive à placer un obus dans le créneau : l'obus éclate dans la chambre de tir ouest, ce qui provoque la reddition de la casemate[3].

De 1962 à 1995, la parcelle de terrain de la casemate est utilisée pour la station « Rohrbach » de transmission ACE High-System de l'OTAN[4].

État actuelModifier

Le terrain est toujours domaine militaire.

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Yves Mary, Alain Hohnadel, Jacques Sicard et François Vauviller (ill. Pierre-Albert Leroux), Hommes et ouvrages de la ligne Maginot, t. 3 : Le destin tragique de la ligne Maginot, Paris, éditions Histoire & collections, coll. « L'Encyclopédie de l'Armée française » (no 2), , 246 p. (ISBN 2-913903-88-6), p. 123.
  2. « Casemate de Bining », sur https://lignemaginot.com/.
  3. « La casemate de Bining », sur http://petit-rederching-meyerhof.wifeo.com/.
  4. (de) « Station Rohrbach », sur http://www.ace-high-journal.eu/.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :