Ouvrir le menu principal

carbonate de cadmium
Image illustrative de l’article Carbonate de cadmium
Identification
No CAS 513-78-0
No ECHA 100.007.427
PubChem 10564
Apparence poudre blanche
Propriétés chimiques
Formule brute CO3  [Isomères]CdCO3
Masse molaire[1] 60,0089 ± 0,0017 g/mol
C 20,01 %, O 79,99 %,
Propriétés physiques
fusion non fusible, car instable et se décomposant à partir de 357 °C
Solubilité pratiquement insoluble dans l'eau
Masse volumique 4,258 g·cm-3 à 25 °C
Thermochimie
ΔfH0solide −750,6 kJ·mol-1 [2]
Cristallographie
Système cristallin trigonal
Précautions
SGH
Écotoxicologie
DL50 438 mg/kg (rat de laboratoire)
CL50 2660 mg/l

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le carbonate de cadmium est un composé chimique minéral, de structure ionique à base de cation cadmium divalent et d'anions carbonates, de formule chimique CdCO3.

Sommaire

OccurrencesModifier

Ce corps chimique existe naturellement avec le minéral otavite, ainsi que sous forme de traces ou d'inclusions jaunes dans le carbonate de zinc naturel smithsonite, parfois dénommée par abus de langage "smithsonite cadmié" et décrit par la formule approchée (Zn,Cd)CO3 [3].

Préparation et fabricationModifier

Le carbonate de cadmium peut être préparé par la réaction de précipitation type d'un sel de cadmium et d'un carbonate soluble. Par exemple, un mélange de solutions de chlorure de cadmium et de carbonate d'ammonium, suivie d'une précipitation finale avec bullage d'ammoniac [4].

 
 

Le précipité est ensuite lavé et séché. Cette réaction permet de séparer les composés similaires de cadmium et de cuivre.

Le corps composé peut également être produit par réaction d'une solution aqueuse de chlorure de cadmium avec l'acide chlorhydrique concentrée et de l'urée source de la fonction carbonyle[4].

  

PropriétésModifier

Le carbonate de cadmium est un corps solide cristallin blanc et inodore, insoluble dans l'eau et l'ammoniac, insoluble dans les acides, le cyanure de potassium et les sels d'ammonium comme le carbonate d'ammonium. À partir de 357°C et jusqu'à presque 500°C, le composé devient instable et se décompose en libérant l'oxyde de cadmium et du gaz dioxyde de carbone[5].

Sa structure cristalline est trigonale, elle est analogue à celle du minéral calcite et caractérisée par le groupe d'espaceR3c (no  167) avec les paramètres de maille a = 492,0 pm (4,920 Å) et c = 1629,8 pm (16,298 Å)[4].

UtilisationModifier

Le carbonate de cadmium sert à la fabrication de l'oxyde de cadmium et d'autres sels de cadmium, comme les pigments jaune de cadmium ou rouges de cadmium[6].

SécuritéModifier

Sur proposition de la commission chimique suédoise en 2015, la classification chimique du carbonate de cadmium a été révisée. Le comité pour l'Évaluation des risques (RAC) de l' Agence Européenne des produits chimiques (ECHA) a publié le 4 décembre une nouvelle classification réévaluant les risques et modifiée comme suit: le carbonate de cadmium est reconnu cancérogène Carc 1B, mutagène Muta, 1B et STOT RE 1, reclassé avec les avertissements supplémentaires H 340, H350 et H372 (rein, os)[7]. Cette classification de la RAC doit encore être appliquée par la commission de l'UE, puis être mise en œuvre, mais cette mesure de sécurité, avec la publication de l'état des connaissances sur ce corps chimique, doit être prise de facto en compte par les autorités publiques compétentes et les entreprises.

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Entrée du numéro CAS « 513-78-0 » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais) (JavaScript nécessaire).
  3. Mineralienatlas: Otavit
  4. a b et c Georg Brauer: Handbuch der Präparativen Anorganischen Chemie Tome II; (ISBN 3-432-87813-3)
  5. Entrée Cadmiumcarbonat dans la GESTIS de la IFA, consultée le 23 juillet 2016
  6. Carbonate de cadmium (Todini and Co)
  7. RAC-Décision du 4.