Capricorn One

film de Peter Hyams sorti en 1978
Capricorn One
Réalisation Peter Hyams
Scénario Peter Hyams
Acteurs principaux
Sociétés de production Incorporated Television Company - Warner Bros.
Pays d’origine États-Unis
Genre thriller
Durée 118 minutes
Sortie 1978


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Capricorn One est un film américain réalisé par Peter Hyams, sorti en 1978. C'est un thriller politique de fiction qui met en scène une fausse mission spatiale vers Mars avec des images tournées sur Terre dans un hangar.

Ce film envisage une supercherie qui, par analogie, peut faire penser aux théories conspirationnistes concernant le programme Apollo sur la Lune. Le slogan du film sur l'affiche originale peut se traduire ainsi : « Seriez-vous choqué si vous appreniez que le plus grand événement de l'Histoire récente ne s'est pas passé du tout ? »

RésuméModifier

Vers la fin des années 1970, la première mission habitée vers Mars est prête sur le pas de tir. Mais lorsque la NASA découvre que, par la faute d'un sous-traitant, les systèmes de support de vie rendent la mission impossible, ils préfèrent simuler une mission martienne réussie plutôt que d'avorter le projet.

Quelques minutes avant le lancement, l'équipage ébahi est évacué du vaisseau et transféré par avion dans une vieille base de l'U.S. Army en plein désert. On leur déclare alors que, de gré ou de force, ils vont participer à de fausses émissions télévisuelles depuis Mars. Leur refus initial amène les autorités à prendre leurs familles en otages. Tandis que le vaisseau vide poursuit son chemin, les astronautes passent des mois de captivité à réaliser le film de leur « atterrissage martien ».

Bien que personne ne sache la vérité à la NASA, Elliot Whitter (Robert Walden), un technicien remarque une absurdité depuis sa console : les signaux de télévision et radio arrivent bien avant les relevés télémétriques ; « On dirait presque qu'ils sont tout proches... Mais ces signaux ne peuvent pas provenir d'un point éloigné de cinq cents kilomètres », confie-t-il à son ami journaliste Robert Caulfield (Elliott Gould). Le technicien est alors victime d'une mystérieuse disparition, et le journaliste conçoit des soupçons. À chaque indice qu'il découvre, sa vie est menacée.

Lorsque les astronautes sont censés revenir sur Terre en amerrissant, la capsule vide brûle entièrement lors de sa rentrée atmosphérique. Les captifs comprennent vite que la NASA ne voudra jamais les libérer pour ne pas exposer la supercherie, car ils sont morts aux yeux du public. Ils décident de s'échapper en utilisant le Learjet de la NASA. Ils sont poursuivis par l'armée qui lance à leurs trousses un duo d'hélicoptères Hughes OH-6 Cayuse noirs.

À court de carburant, le Learjet doit se poser dans le désert, un atterrissage de fortune. Les trois hommes se séparent et partent dans trois directions différentes.

Seul le commandant Brubaker (James Brolin) échappe aux poursuivants. Caulfield le retrouve grâce à Alban (Telly Savalas), pilote d'avion d'épandage agricole, en l'occurrence un vieux Boeing-Stearman Model 75 Kaydet rouge crasseux, totalement recouvert de poussières. Ils réussissent, au cours d'une poursuite aérienne, à se débarrasser des deux Cayuse en les aspergeant d'un nuage d'insecticide à la sortie d'un looping effectué à proximité d'un canyon abrupt, les Cayuse allant s'écraser sur le flanc du canyon.

Le film se termine sur les deux hommes arrivant à la cérémonie d'hommage rendue aux astronautes, exposant de ce fait la duperie au public par la voie des médias dont la télévision nationale qui, en diffusant l'événement en direct, discrédite l'hypothèse de la mission vers Mars.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

DistinctionsModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier