Campagne de Harmar

Campagne de Harmar
Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Date
Lieu Plusieurs lieux autour de Kekionga (ville actuelle de Fort Wayne dans l'Indiana)
Issue Victoire amérindienne
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisConfédération de l'Ouest
Commandants
Josiah HarmarMichikinikwa
Blue Jacket

Guerre indienne du Nord-Ouest

Coordonnées 41° 05′ 19″ nord, 85° 07′ 26″ ouest

La campagne de Harmar, également connue sous le nom de défaite de Harmar, est une campagne militaire menée par l'Armée des États-Unis durant l'automne 1790 et destinée à mettre fin aux attaques des Amérindiens contre les colons américains dans l'Ouest de l'Ohio.

Conduite par le brigadier-général Josiah Harmar, l'armée américaine, composée d'environ 320 réguliers et 1 100 miliciens, quitte Fort Washington le . À son approche, les Amérindiens fuient leurs villages et les Américains incendient plusieurs d'entre eux, dont Kekionga, capitale des Miamis. Le cependant, un détachement mené par le colonel John Hardin (en) lancé à la poursuite des Amérindiens est pris en embuscade par les guerriers de Michikinikwa. Peu expérimentés, la plupart des miliciens fuient les combats et les Américains subissent de lourdes pertes. Le , un autre détachement est attaqué à proximité de Kekionga et subit également des pertes importantes. Ayant perdu près de 200 hommes, Harmar décide de se retirer et de gagner la sécurité de Fort Washington.

Alors que la campagne avait pour but de soumettre les Amérindiens, les opérations menées par Harmar n'ont eu pour effet que d'accentuer les tensions entre les Amérindiens et les colons américains. En 1791, Harmar est traduit devant une cour martiale afin d'expliquer les raisons de cette défaite. La cour le disculpe de toutes les accusations portées contre lui mais il choisit de se retirer de l'armée. La même année, le major général Arthur St. Clair conduit une campagne similaire contre les Amérindiens de l'Ohio, espérant réussir là où Harmar a échoué. Cette nouvelle campagne se termine en désastre pour l'Armée américaine à la bataille de la Wabash.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Colin G. Calloway, The Victory with No Name : the Native American Defeat of the First American Army, Oxford, Oxford University Press, , 214 p. (ISBN 978-0-19-938799-1, OCLC 875741813, lire en ligne).
  • (en) Wilbur Edel, Kekionga! : The Worst Defeat in the History of the U.S. Army, Westport, Praeger Publishers, , 148 p. (ISBN 978-0-275-95821-3, lire en ligne).
  • (en) Public Library of Fort Wayne and Allen County, General Harmar's Campaign, Fort Wayne, (lire en ligne).
  • (en) Michael S. Warner, « General Josiah Harmar's Campaign Reconsidered : How the Americans Lost the Battle of Kekionga », Indiana Magazine of History, vol. 83, no 1,‎ , p. 43-64 (JSTOR 27791042).

Liens externesModifier