Ouvrir le menu principal

Camille-Augustin de Meaux

homme politique français
Camille-Augustin de Meaux
Fonctions
Maire de Montbrison
-
Député de la Loire
-
Conseiller général de la Loire
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Camille-Augustin, vicomte de Meaux de Dapinac (, Montbrison - , La Trappe d'Aiguebelle), est un homme politique français.

BiographieModifier

D'une famille de vieille noblesse, branche de la maison de Coucy, il était propriétaire, maire de Montbrison et conseiller général du département. Il fut élu, le , député du collège de département de la Loire et siégea dans la majorité ultra-royaliste de la Chambre introuvable.

Il ne se représenta pas l'année suivante, et resta éloigné pendant quelques années de la scène politique. Candidat aux élections du , il échoua dans le 1er arrondissement électoral de la Loire, mais il fut élu huit jours après par le grand collège du même département, et fut réélu, le .

M. de Meaux ne cessa de voter avec la majorité ministérielle et fut des 300 fidèles de Villèle. Il soutint le ministère Polignac contre les 221, et ne fut pas réélu en . Il renonça dès lors à la politique pour se consacrer à des œuvres religieuses.

On a de lui des Observations relatives au budget des postes, publiées à Paris en 1827[1]. Son petit-fils, Alfred de Meaux, a écrit [ses] souvenirs sur la vie de [son] grand-père, publiés post-mortem en 1934.

Image Armoiries
 
 
Camille-Augustin († 1859), vicomte de Meaux à titre personnel par ordonnance du roi Charles X du , confirmé à titre héréditaire par lettres patentes du roi Louis-Philippe Ier du , député.

D'azur au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles d'argent et, en pointe, d'un trèfle du même[2]

SourcesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Article connexeModifier