Ouvrir le menu principal

Callinicus (prince de Commagène)

fils du roi Antiochus IV de Commagène

Callinicus (en grec: ο Кαλλίνικος, Kallinikos) était un prince du Royaume de Commagène, qui a vécu au Ier siècle. Callinicus était le deuxième fils du roi Antiochos IV de Commagène et de la reine Iotapa de Commagène (en). Ses parents étaient pleinement frères et sœurs. C'étaient des rois de Commagène clients de Rome qui vivaient sous l'empire romain au Ier siècle. Son frère aîné était le prince Caius Iulius Archelaus Antiochus Epiphanes et le plus jeune enfant était la princesse Iotapa. Lors de la destitution de son père en 72/73, Callinicus et son frère aîné Épiphane ont vainement tenté de s'opposer à la prise du royaume par les armées romaines conduites par le gouverneur de Syrie, Lucius Caesennius Paetus.

Un temps réfugiés auprès du roi parthe Vologèse Ier, Vespasien a accepté qu'il revienne à Rome ainsi que son frère, où il semble avoir vécu paisiblement, au moins jusqu'à la mort de son père.

Sommaire

Éléments de biographieModifier

Callinicus est d'ascendance arménienne[1], grecque et mède. Grâce à son ancêtre de Commagène, la reine Laodicé VII Théa Philadelphe de Commagène, qui était la mère du roi Antiochos Ier Theos de Commagène, il est un descendant direct du royaume hellénistique syrien de l'Empire séleucide. Le nom de naissance de Callinicus était peut-être Caius Iulius Callinicus. Il a probablement été nommé Callinicus en l'honneur de son ancêtre le roi Mithridate Ier Kallinicos Philhellène Philorhomaios, qui était le père du roi Antiochos Ier de Commagène. Callinicus est la deuxième personne dans la famille royale de Commagène à porter ce nom. Il est tout simplement connu comme Callinicus.

Il est très probablement né à Samosate, la capitale du Royaume de Commagène. Sa mère est morte vers 52 et c'est son père qui l'a élevé. Malheureusement, on en sait plus sur son frère aîné et sa sœur cadette, que sur Callinicus.

Alors que son père, le roi de Commagène Antiochos IV, a pris le parti de l'empereur romain Vespasien lorsque ce dernier est proclamé empereur (juillet 69) et qu'il a envoyé des forces commandées par son fils Épiphane pour aider le prince Titus durant le siège de Jérusalem[2],[3], il est accusé en 72 de préparer une alliance avec les Parthes. Lucius Caesennius Paetus, le gouverneur de Syrie, écrit une lettre à l'empereur Vespasien accusant Antiochos et ses deux fils, Épiphane et Callinicus, de conspirer avec les Parthes contre les Romains. Du fait de la clémence dont va faire preuve Vespasien, on ne sait pas si ces accusations étaient vraies ou fausses. Après avoir pris connaissance des informations fournies par Paetius, Vespasien a estimé qu'il ne pouvait plus faire confiance à la famille d'Antiochos IV pour protéger le passage stratégique de l'Euphrate à Samosate. Vespasien qui a accordé du crédit à la lettre de Paetus, lui a alors dit d'agir comme il l'entendait pour résoudre ce grave problème.

Paetus a alors envahi le royaume de Commagène, à la tête de la Legio VI Ferrata. Les rois clients Aristobule de Chalcis et Sohaemus d'Émèse ont également fourni des troupes à Paetus[4]. Antiochos IV a quitté Samosate, mais ses deux fils Épiphane et Callinicus ont mobilisé leurs forces pour un affrontement. Les fils d'Antiochos ont fui en Parthie après une brève bataille au résultat incertain contre les troupes Romaines. Vespasien a alors ré-annexé le territoire de Commagène à la Syrie[5].

Antiochos a fui à Tarse en Cilicie. Un temps arrêté par Paetus, il a obtenu de Vespasien d'être libéré et de pouvoir vivre à Sparte avec des revenus que lui a fournis l'empereur[6]. Il a alors plaidé auprès de l'empereur que ni lui, ni sa famille n'ont jamais désiré provoquer une guerre contre Rome. Lorsque ses fils sont revenus de leur exil, Vespasien les a paisiblement fait conduire à Rome, sous escorte militaire. Antiochos les a alors rejoint.

Callinicus, Epiphane et sa famille ainsi qu'Antiochos IV ont alors vécu à Rome, où Antiochos est mort à une date inconnue. Vespasien leur a attribué un revenu suffisant pour vivre. Antiochos IV et sa famille y auraient eu une vie agréable et ont été traités avec un grand respect. Ils ne sont jamais revenus en Commagène et les citoyens de Commagène se sont avérés être des loyaux sujets de l'Empire romain. Après la mort d'Antiochos IV, Epiphane et sa famille ont déménagé et se sont installés à Athènes. On ignore si Callinicus a suivi le même chemin, car il disparaît de l'histoire avant la mort d'Antiochos.

Arbre généalogiqueModifier

 
 
 
 
Antiochos III de Commagène
roi de 12 à 17
 
 
 
 
 
 
Aka II of Commagene (en)
 
 
 
Tiberius Claudius Thrasyllus
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Iotape de Commagène
 
Antiochos IV de Commagène
roi de 38 à 72
 
Capitolina ?
 
Tiberius Claudius Balbilus
Préfet d'Égypte de 55 à 59
 
Claudia Thrasylla
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Callinicus
prince de Commagène
 
Caius Iulius Archelaus Antiochus Epiphanes
prince de Commagène
 
 
 
Claudia Capitolina
 
 
 
Marcus Iunius Rufus
Préfet d'Égypte
de 94 à 98
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Julia Balbilla
 
 
 
Caius Iulius Antiochus Epiphanes Philopappus

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mark Chahin, The Kingdom of Armenia, Routlege, (ISBN 0700714529), p. 190–191.
  2. Flavius Josèphe, Guerre des Juifs, V, 11, § 3.
  3. Tacite, op. cit., V, 1.
  4. Flavius Josèphe, Guerre des Juifs, VII, 7, 1.
  5. Flavius Josèphe, Guerre des Juifs, VII, 7, 2.
  6. Flavius Josèphe, Guerre des Juifs, VII, 7, 3.