Ouvrir le menu principal
Vue en coupe d'un caisson ouvert, inventé par Jacques Triger en 1846.

En génie civil, un caisson, souvent appelé caisson à air comprimé lorsqu'il est en surpression, est une enceinte ouverte à sa partie inférieure, destinée au creusement de fondations profondes en terrain humide ou inondé, typiquement la fondation de piles de ponts en milieu de cours d'eau. Lorsqu'il fonctionne à l'air comprimé, le caisson s'utilise comme une cloche de plongée dotée de sas pour l'accès du personnel et l'évacuation des déblais. Il s'enfonce dans le sol au fur et à mesure que la fouille progresse.

La technique du caisson à air comprimé, mise au point au milieu du XIXe siècle (elle a servi aux fondations de la Tour Eiffel, du pont Eadsetc.), a permis de limiter l'utilisation de batardeau, plus coûteux, mais a aussi généré de nombreux cas de maladie des caissons. Elle tend à disparaitre, des technologies et des méthodes de travail plus sûres étant apparues depuis (palplanches, pieuxetc.)

Voir aussiModifier