Ouvrir le menu principal

Eolophus roseicapilla

Eolophus roseicapilla
Description de cette image, également commentée ci-après
Cacatoès rosalbin.
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Cacatuidae

Genre

Eolophus
Bonaparte, 1854

Nom binominal

Eolophus roseicapilla
(Vieillot, 1817)

Synonymes

  • Eolophus roseicapillus

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après
Aire de répartition de Eolophus roseicapilla

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe II de la CITES Annexe II , Rév. du 12/01/2005

Le Cacatoès rosalbin (Eolophus roseicapilla) est une espèce d'oiseaux de la famille des Cacatuidae. C'est l'un des cacatoès les plus communs en Australie. C'est la seule espèce du genre Eolophus.

Sommaire

DescriptionModifier

 
Des cacatoès rosalbins se détendent. Juillet 2011.

Il mesure 35 à 36 cm de long pour un poids de 300 à 400 g. Il a un dos et des ailes d'un gris pâle ou moyen, une face et une poitrine rose et une huppe d'un blanc rosé. Le bec est clair et les pattes gris rosé. Les sexes sont semblables et ne diffèrent que par la couleur de l'iris : marron ou rougeâtre chez la femelle et noir ou brun foncé chez le mâle.

Les immatures sont semblables aux adultes mais présentent des iris brun clair.

Le Rosalbin a une durée de vie de plus de 60 ans en captivité tandis qu'en liberté il ne dépasse généralement pas les 20 ans. Il est granivore et frugivore. Ils forment généralement des groupes de 30 à 100 individus, cependant ils peuvent arriver à former des vols de plus de 1000 oiseaux souvent mélangés avec d'autres espèces de cacatoès ( cacatoès à œil nu, cacatoès à huppe jaune, cacatoès Leadbeater) surtout pendant leur nourrissage. ils se déplacent en groupes plus petits dans des zones arborées à la fin du jour pour dormir[1]

HabitatModifier

Il occupe toutes les parties non boisées du continent australien. Il évite les zones extrêmement désertiques et les forêts très dense. Il a été en outre introduit dans la région de Tasmanie. Il habite dans les forêts, dans les zones semi arrides, des pâturages, des zones habitées par l'Homme comme les parcs et les jardins, des zones arborées, des exploitations agricoles pour le bétail et des terres de cultures.

Ce sont des oiseaux sédentaires qui se déplacent rarement à plus de 10 km de la zone de nidification et il n'est pas commun de les observer à des hauteurs supérieures à 1250 mètres d'altitude.

Sous-espècesModifier

D'après la classification de référence (version 5.2, 2015) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des trois sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • Eolophus roseicapilla albiceps Schodde, 1989 aux cercles oculaires blanchâtres peuplant la Tasmanie ;
  • Eolophus roseicapilla kuhli (Mathews, 1912) aux cercles oculaires gris rougeâtre ;
  • Eolophus roseicapilla roseicapilla (Vieillot, 1817) aux cercles oculaires rosés.

ReproductionModifier

Le Rosalbin atteint sa maturité sexuelle vers 2 / 3 ans.

Occasionnellement on les voit faire le nid dans des cavités rocheuses, des falaises et des trous dans les parois artificielle de béton mais ils préfèrent cependant les grandes eucalyptus à hauteur variable de 3 à 20 mètres.

La femelle pond 3 ou 4 œufs, parfois 5 ou 6. L'incubation dure 23 à 30 jours, les deux parents couvent à tour de rôle et apportent leur assistance aux oisillons. Les jeunes demeurent au nid environ sept à huit semaines mais ils retournent le soir avant d'être complètement indépendants. Les parents alimentent leur progéniture toutes les 3 heures[2].

Animal de compagnieModifier

Cet oiseau, très connu pour sa beauté et son caractère doux, est un excellent animal de compagnie. Il ne supporte pas la solitude, c'est un oiseau résistant qui s'adapte bien à différentes atmosphères en captivité et ne présente pas de comportement agressif. Ils passent leur grande partie du temps au sol pendant leur nourissage et c'est également ici qu'on lieux les principales intéractions sociales. Il lui faut une grande cage et beaucoup d'objets à décortiquer ( branches fraîches ) car, comme tous les cacatoès, il aime bien tout grignoter. Diverses mutations sont connues : cinnamon, bleue, ivoire, rose aux yeux noirs, argentée, crème panaché et blanche aux yeux noirs.

Il est prédisposé à l'obésité quand il est maintenu dans des installations de taille réduite ou développe des troubles de la reproduction.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

AlimentationModifier

En milieu naturelModifier

Le Rosalbin se nourrit d'une alimentation variée en liberté, il se nourrit de semences, céréales ( spécialement avoine, blé, orge ), fruits, baies, racines, tiges, insectes et larves qui varient suivant les saisons. Il se nourrit en groupe et au sol tôt le matin et dans la soirée.

En captivitéModifier

Le Rosalbin se nourrit d'un mélange de graines composé de fruits secs, de tournesols et céréales, il se nourrit également de beaucoup de fruits et de légumes frais.

En période de reproduction l'éleveur peut fournir une pâtée d'élevage à base d'insectes pour aider au nourissage de la progéniture.

Notes et référencesModifier

  1. David Estepa, « Cacatoes Rosalbin », mensuel,‎
  2. « cacatoes rosalbin », sur oiseaux.net,

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • Gimenez J.M. (2008) Perroquets, Perruches, Loris en captivité. Éditions Prin, Ingré, 312 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :