Cabinet Dreyer III

Cabinet Dreyer III
(de) Kabinett Dreyer III

Land de Rhénanie-Palatinat

Description de l'image defaut.svg.
Ministre-présidente Malu Dreyer
Élection 14 mars 2021
Législature 18e
Formation
Durée 5 mois et 10 jours
Composition initiale
Coalition SPD-FDP-Grünen
Ministres 9
Femmes 5
Hommes 4
Représentation
Landtag
55  /  101
Description de l'image Flag of Rhineland-Palatinate.svg.

Le cabinet Dreyer III (en allemand : Kabinett Dreyer III) sera le gouvernement du Land de Rhénanie-Palatinat depuis le , durant la 18e législature du Landtag.

Historique du mandatModifier

Ce gouvernement est dirigé par la ministre-présidente sociale-démocrate sortante Malu Dreyer, au pouvoir depuis . Il est constitué et soutenu par une « coalition en feu tricolore » entre le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), l'Alliance 90 / Les Verts (Grünen) et le Parti libéral-démocrate (FDP). Ensemble, ils disposent de 55 députés sur 101, soit 54,5 % des sièges du Landtag.

Il est formé à la suite des élections régionales du 14 mars 2021.

Il succède donc au cabinet Dreyer II, constitué et soutenu par la même coalition.

FormationModifier

Au cours du scrutin, le SPD confirme sa position de premier parti au Landtag tandis que les Grünen doublent leur groupe parlementaire et deviennent la deuxième force de la majorité au pouvoir devant le FDP.

Après avoir tenu des discussions exploratoires puis obtenu l'accord de leurs instances respectives, les sociaux-démocrates, les écologistes et les libéraux ouvrent le des négociations en vue de rééditer la coalition en feu tricolore qu'ils forment ensemble depuis cinq ans[1]. Un accord pour reconduire leur alliance tripartite est conclu le suivant[2]. L'entente est ratifiée dans la semaine qui suit par les trois formations politiques[3], qui s'accordent également sur la répartition des portefeuilles ministériels[4].

Malu Dreyer est réélue ministre-présidente lors de la séance constitutive de la législature du Landtag, le , par 55 voix favorables, soit l'exact nombre de députés de la coalition en feu tricolore[5].

CompositionModifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Ministre Parti
Ministre-présidente Malu Dreyer SPD
Vice-ministre-présidente
Ministre du Climat, de l'Environnement, de l'Énergie et des Mobilités
Anne Spiegel Grünen
Ministre de l'Économie, des Transports, de l’Agriculture et de la Viticulture Daniela Schmitt FDP
Ministre du Travail, des Affaires sociales, de la Transformation et du Numérique Alexander Schweitzer SPD
Ministre de la Science et de la Santé Clemens Hoch SPD
Ministre de l'Intérieur et des Sports Roger Lewentz SPD
Ministre de la Famille, des Femmes, de la Culture et de l’Intégration Katharina Binz Grünen
Ministre des Finances Doris Ahnen SPD
Ministre de l'Éducation Stefanie Hubig SPD
Ministre de la Justice Herbert Mertin FDP

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Koalitionsgespräche zur Fortsetzung der Ampel in Rheinland-Pfalz gestartet », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (de) « Ampelkoalition in Rheinland-Pfalz wird fortgesetzt », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (de) « "Die Ampel leuchtet grüner" », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (de) « Das neue Landeskabinett in Rheinland-Pfalz », Südwestrundfunk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (de) « Malu Dreyer zur Ministerpräsidentin wiedergewählt », Frankfurter Allgemeine Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le ).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier