Célestin Alfred Cogniaux

botaniste belge

Célestin Alfred Cogniaux est un botaniste belge, né à Robechies (Chimay) le et mort à Genappe le . Sa tombe se trouve au cimetière de Loupoigne.

Célestin Alfred Cogniaux
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Abréviation en botanique
Cogn.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine

En 1861, il obtient le diplôme d’instituteur à l’École Normale de Nivelles et celui de régent en 1862. La même année, il est nommé professeur à l’École Moyenne de Visé, en 1864 à Gosselies, en 1865 à Philippeville, en 1867 à Braine-le-Comte et en 1870 à Maaseik[1].

Lié avec le botaniste Barthélemy Dumortier, il participe à la fondation de la Société Royale de Botanique de Belgique. En 1872, il est aide-naturaliste et conservateur au Jardin Botanique jusqu’en 1880.

Il est nommé membre d’honneur de la Société Impériale de Zoologie et de Botanique de Vienne en 1880, du Botanical Club de New-York en 1894 et enfin, Docteur honoris causa de l’Université de Heidelberg en 1903.

À la suite de sa mort, en 1916, son herbier — comprenant 5 251 spécimens — est cédé Jardin botanique de l'État à Bruxelles. Le genre d’orchidées Neocogniauxia lui a été dédié par Rudolf Schlechter.

Liste partielle des publicationsModifier

  • 1883 : Abrégé de la petite flore de Belgique (destiné aux élèves des écoles primaires et moyennes), 164 pages, Hector Manceaux (Mons)
  • 1894 : avec Lucien Linden (1851-1940) et G. Grinan, Les orchidées exotiques et leur culture en Europe, Octave Doin (Paris) : 1019 pages. [1]
  • 1896 à 1907 : avec Alphonse Goossens, Orchidées : dictionnaire iconographique (deux volumes) : 826 pl. et 315 p. Réédité en 1990 par l’Institut des jardins (Perthes-en-Gâtinais). (ISBN 2-908041-01-4)
  • 1891 : Melastromaceae, G. Masson (Paris) : 1 256 p..
  • 1916 : avec Hermann Harms (1870-1942), Cucurbitaceae - Fevilleae et Melothrieae ; Cucurbitaceae - Cucurbiteae - Cucumerinae (deux volumes), W. Engelmann (Leipzig).

Notes et référencesModifier

  1. Ghislaine Vanderick, Généalogie Cognieau, tome III,, Charleroi, 2006.

SourceModifier

Cogn. est l’abréviation botanique standard de Célestin Alfred Cogniaux.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI