Ouvrir le menu principal

Cécile Révauger

universitaire et historiographe française
Cécile Révauger
Cécile Révauger (2018).jpg
Cécile Révauger 2018
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Cécile Révauger, née en 1955, à Bordeaux en France est une auteure et historiographe dans les domaines de la franc-maçonnerie et des Lumières. Professeure des universités, agrégée d'anglais, docteur de IIIe cycle et docteur d’État, elle est l’auteure d'une thèse sur « La franc-maçonnerie en Grande–Bretagne et aux États-Unis au XVIIe siècle : 1717-1813 », soutenue à l’Université de Bordeaux III en 1987.

Sommaire

BiographieModifier

Parcours universitaireModifier

Cécile Révauger née à Bordeaux en 1955, et a fait des études secondaires et supérieures dans cette ville. Reçue au concours du CAPES et à l’agrégation en 1977, elle enseigne dans divers collège des régions lyonnaise et grenobloise. En 1983, elle soutient une thèse de troisième cycle sur le conte oriental en Angleterre. À la suite de cette soutenance, elle est recrutée à l’Université Stendhal-Grenoble III en 1985, et devient maitre de conférences de ce même établissement. Elle est nommée professeur des universités en 1990 et mène des activités d'enseignant et de chercheur. Elle occupe successivement des poste à l’Université de Grenoble (Stendhal-Grenoble III), de Provence (Aix-Marseille I), des Antilles et de la Guyane (en Martinique) avant de rejoindre, l’Université de Bordeaux III. Elle a fait partie du Centre Interdisciplinaire Bordelais d’Études des Lumières, dirigé par Jean Mondot[1]. Ces recherches, outre la franc-maçonnerie, sont consacrées aux Lumières et à l’historiographie des Lumières, ainsi qu’à l’histoire de la Caraïbe anglophone, de l’époque des sociétés de plantation à l’abolition de l’esclavage. Elle anime des séminaires de master, dirige des thèses sur le dix-huitième siècle britannique et sur les Caraïbes anglophones des XVIIIe et XIXe siècles[2].

Historiographie maçonniqueModifier

Ses recherches sur le XVIIIe siècle l'incitent à étudier la franc-maçonnerie, née à l'époque des Lumières. Cécile Révauger, s’attache dès lors à un domaine largement inexploré par la communauté universitaire. Elle se heurte à l'origine à une certaine méfiance des grandes loges anglo-saxonnes qui font preuve de réserves au regard de recherches à caractère public. L'obtention d'une bourse Fulbright de la commission franco-américaine, lui permet d'effectuer des recherches dans les bibliothèques des grandes loges américaines à Boston, Washington DC et Cedar Rapids[3]. Ayant ainsi accès, au plus vastes collections d'archives maçonniques des États-Unis, elle rédige grâce à la qualité et à la quantité des informations étudiées, une thèse d’État intitulée : « La franc-maçonnerie en Grande–Bretagne et aux États-Unis au XVIIIe siècle : 1717-1813. », thèse soutenue à l'Université de Bordeaux III en 1987. Grâce à l'obtention d'un seconde bourse de recherche, elle travaille sur les archives des grande loges noires de Prince Hall à New York et Washington DC et rédige un ouvrage sur la franc-maçonnerie noire aux États-Unis en 2012 : Prince Hall au XVIIIe siècle aux États-Unis - Noirs et Franc-Maçons[2].

Elle rédige en collaboration de nombreux articles sur les sujets maçonniques ainsi que plusieurs ouvrages collectifs[4] . Elle achève une œuvre commune entamée en collaboration avec l'historien et auteur Charles Porset avant sa disparition : Le Monde maçonnique des Lumières. Europe-Amériques et Colonies. Dictionnaire biographique de franc-maçons du siècle des Lumières[5].

Parcours maçonniqueModifier

Cécile Révauger est initiée en franc-maçonnerie en 1982 au sein d'une loge maçonnique de la Grande Loge féminine de France. Elle quitte cette obédience pour rejoindre le Grand Orient de France en 2013[6].

Principales publicationsModifier

Cécile Révauger dirige la revue « Lumières » aux presses universitaires de Bordeaux. Elle est auteure ou quo-auteure des publications suivantes[7]:

  • Cécile Révauger, La longue marche des franc maçonnes, France, Grande-Bretagne, États-Unis, Paris, Dervy, (ISBN 9791024202488).
  • Cécile Révauger et Ludovic Marcos, Les Ordres de Sagesse du Rite Français, Paris, Dervy, (ISBN 9791024201153).
  • Cécile Révauger, Noirs et francs-maçons, Dervy, (ISBN 9789791024204).
  • Cécile Révauger et Charles Porset, Le monde maçonnique des Lumières. Europe-Amérique et colonies. : Dictionnaire prosopographique, Honoré Champion, coll. « DR26 », (ISBN 978-2745324962).
  • Cécile Révauger et Jacques de Cauna, La Société des plantations esclavagistes : Caraïbes francophone, anglophone, hispanophone - Regards croisés, Les Indes savantes, coll. « Rivages des Xantons », (ISBN 978-2846543446).
  • Cécile Révauger, Prince Hall au XVIIIe siècle aux États-Unis - Noirs et Franc-Maçons, Edimaf, (ISBN 978-2919601196).
  • Cécile Révauger et Charles Porset, Franc-maçonnerie et religions dans l'Europe des Lumières, Honoré Champion, coll. « Champion Classiques », (ISBN 978-2745314734).

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier