Butedale

établissement humain de Colombie-Britannique (Canada)

Butedale
Butedale
Vue aérienne de Butedale en mai 2009.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de la Colombie-Britannique Colombie-Britannique
Région Kitimat-Stikine
Statut municipal aucun
Démographie
Population hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 53° 09′ 00″ nord, 128° 40′ 59″ ouest
Divers
Fuseau horaire UTC-8
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Colombie-Britannique
Voir sur la carte administrative de Colombie-Britannique
Butedale

Butedale est un village abandonné situé sur une île côtière de la province canadienne de Colombie-Britannique. Entre 1911 et les années 1950, le village est le siège d'une conserverie de poisson.

Histoire modifier

Les restes d'un ancien village Haisla antérieur au contact avec les Européens se trouvent à proximité des chutes de Butedale. Le lieu est nommé C'idexs en langue haila, ce qui signifie "forte diarrhée". Ce nom est choisi probablement en lien avec l'abondance des baies aux environs et des effets d'une surconsommation de celles-ci[1].

 
Le vapeur Cardena, à quai à Butedale, devant l'entrepôt et atelier d'emballage, dans les années 1930.

Butedale est fondé en 1911 par John Wallace en tant que campement de pêche, forestier et minier. Il nomme le village en l'honneur du troisième comte de Bute : John Stuart (1713-1792). Le suffixe "dale" signifiant vallon. Il y construit une conserverie de poisson. En 1917, l'usine est revendue à Western Salmon Pakers puis à nouveau en 1923 à Canadian Fishing. En 1950, à la suite d'importantes chutes de neige le toit de la conserverie s'effondre. Elle n'est pas rebâtie, le propriétaire développant une nouvelle usine à Prince Rupert[note 1]. Un bureau de poste fonctionne entre 1917 et 1974[2],[3],[1].

 
Bateau à quai en 2008 devant les ruines du bâtiment des bureaux du directeur, des postes et du magasin général, avant sa destruction.

Butedale est, entre 1911 et les années 1950, l'entière propriété de la conserverie. En période de pleine activité, en été, elle peut compter jusqu'à 400 habitants. Une grande partie des installations industrielles, construites sur des pilotis peu enfoncés dans le fond marin, sont rattachées à la côte par des câbles. Le port dispose de jetées permettant l'accostage de la flottille de pêche et le débarquement des poissons. Les poissons traités sont essentiellement des saumons mais aussi du hareng. L'électricité est fournie par une centrale hydroélectrique alimentée par une prise d'eau sur lac Butedale. L'usine comprend deux entrepôts dont un frigorifique, une fabrique de glace, des réservoirs d'huile de harengs, des ateliers de préparation du poisson, de mise en boîte et de stérilisation. Les logements comprennent des pavillons pour l'encadrement, un hôtel/dortoir et des baraquements pour les ouvriers Amérindiens mais aussi Chinois ou Japonais. En outre, le village dispose d'une cantine, d'un magasin général et d'un bureau de poste[4].

Géographie modifier

Butedale est située sur la façade orientale de l'île Princess Royal, une île de l'archipel côtier de la Colombie Britannique. Il borde le passage de Butedale, une section du Passage Intérieur qui le sépare de la petite île Work. Cette voie maritime est fréquentée par les traversiers de la ligne de Port Hardy à Prince Rupert[5]. Le village est installé dans une petite échancrure de la côte, la baie de Butedale, au sud du torrent Butedale, émissaire du lac homonyme. Un second ruisseau se jette au fond de la baie. Butedale n'est accessible que par bateau ou hydravion. Dans l'arrière-pays, les montagnes de l'île Princess Royal dépassent 1 000 m, à 5 km du rivage[6].

Le climat de la région est hyperocéanique, classé Cfb dans la classification de Köppen. Il est marqué par des précipitations très abondantes dépassant les 4 m au cumul annuel. Les températures sont généralement douces mais les hivers sont marqués par des températures moyennes légèrement négatives. Des épisodes de grands froids avec des températures moyennes inférieures à -10°C peuvent survenir durant quelques jours en hiver[note 2].

Relevé météorologique de Butedale (juillet 1974 - avril 1978) - altitude : 15,2 m - 53° 09′ 00″ N, 128° 42′ 00″ O
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −2,3 −1,5 −0,6 2 4,6 8,2 10,4 11,5 9,4 5,7 1,5 −0,9 4
Température moyenne (°C) −0,3 −1,1 2,2 5,8 8,4 11,5 13,6 14,9 12,5 8 3,4 1,1 6,6
Température maximale moyenne (°C) 1,6 3,8 5 9,5 12,1 14,8 16,6 18,2 15,6 10,1 5,2 3 9,6
Record de froid (°C)
date du record
−12,8
1978
−15
1975
−14,4
1976
−3,3
1975
1,1
1976
4,4
1976
6,7
1976
7,2
1975
5
1975
1,1
1975/1976
−3,9
1975
−17,8
1977
−17,8
09/12/1977
Record de chaleur (°C)
date du record
9,4
1977
11,7
1977
10,6
1978
20,6
1976
20
1977
24,4
1975
26,1
1976
28,3
1977
27,2
1974
16,1
1974
14,4
1976
11,1
1976
28,3
14/08/1977
Précipitations (mm) 393,4 382,5 381,1 203,5 240,5 186,4 192,5 154,5 221,7 705,8 545,6 547 4 154,6
dont neige (cm) 61,6 56,3 24,9 1,1 0 0 0 0 0 0 12,8 54,2 211
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
1,6
−2,3
393,4
 
 
 
3,8
−1,5
382,5
 
 
 
5
−0,6
381,1
 
 
 
9,5
2
203,5
 
 
 
12,1
4,6
240,5
 
 
 
14,8
8,2
186,4
 
 
 
16,6
10,4
192,5
 
 
 
18,2
11,5
154,5
 
 
 
15,6
9,4
221,7
 
 
 
10,1
5,7
705,8
 
 
 
5,2
1,5
545,6
 
 
 
3
−0,9
547
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Administrativement le village est propriété privée et n'a pas de statut municipal. Il dépend de l'aire électorale C du district régional de Kitimat-Stikine. Le district y dispose des compétences municipales[8]. La population est composée d'un unique gardien[9].

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. La fin définitive de l'exploitation de l'usine serait 1967.
  2. La station météorologique de Butedale ne fonctionna que durant moins de quatre années. Pour des données météorologiques plus complètes et plus récentes, on peut se référer aux données de la station du phare de Boat Bluff près de Klemtu situé 58 km au sud de Butedale dans un contexte climatique voisin

Références modifier

  1. a et b (en) « Butedale », sur BC Geographical Names (consulté le )
  2. Gulf of Georgia Cannery Society/Société de la conserverie Gulf of Georgia, « Conserverie Butedale », sur de la Marée à la Boîte
  3. (en) « History », sur Butedale Bay (consulté le )
  4. (en) « Statement of Significance, Butedale Cannery, Princess Royal Island, BC » [PDF], sur Regional District of Kitimat-Stikine, (consulté le )
  5. (en) « BC Ferries Route Map » [PDF], sur BC Ferries (consulté le )
  6. « Butedale », sur Toporama (consulté le )
  7. « Résultats de station - Données historique - Butedale », Gouvernement du Canada (consulté le )
  8. (en) GeoBC, « Regional District of Kitimat-Stikine, Electoral Area C » [PDF], sur British Columbia, (consulté le )
  9. (en) Suzy Carmody, « Butedale Cannery: A Fascinating Place to Stop Cruising the Canadian Inside Passage », sur my Boat Life (consulté le )

Articles connexes modifier

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :