Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foster.

Brigitte Foster-Hylton
Image illustrative de l’article Brigitte Foster-Hylton
Brigitte Foster-Hylton (droite)
Informations
Disciplines 100 m haies
Période d'activité 1996 - 2012
Nationalité Drapeau : Jamaïque Jamaïcaine
Naissance (44 ans)
Lieu Paroisse de Saint Elizabeth
Taille 1,70 m
Poids 62 kg
Palmarès
Championnats du monde 1 1 1
Jeux du Commonwealth 1 - -

Brigitte Foster-Hylton (née le dans la paroisse de Saint Elizabeth) est une athlète jamaïcaine, spécialiste du 100 mètres haies.

BiographieModifier

Elle améliore ses records personnels sur les haies hautes en 2003 en réalisant 7 s 96 sur 60 m haies lors des Championnats du monde en salle de Birmingham (6e place finale), et 12 s 45 (+1,4 m/s) sur 100 m haies lors de la Prefontaine Classic d'Eugene. Elle remporte la médaille d'or des Jeux panaméricains, à Saint-Domingue, devançant la Canadienne Perdita Felicien et l'autre Jamaïcaine Lacena Golding-Clarke. Aux Championnats du monde 2003 de Saint-Denis, Brigitte Foster-Hylton monte sur la deuxième marche du podium du 100 m haies en 12 s 57, battue une nouvelle fois par Perdita Felicien (12 s 53).

Éliminée dès le premier tour des séries lors des Jeux olympiques de 2004, en 12 s 83, elle se classe troisième des Championnats du monde 2005, à Helsinki, derrière Michelle Perry et Delloreen Ennis-London. Elle remporte dès l'année suivante la médaille d'or des Jeux du Commonwealth, à Melbourne, où elle s'impose en 12 s 76, devant Angela Whyte et Delloreen Ennis-London.

Créditée de 12 s 49 en juillet 2008 à Monaco, elle atteint la finale des Jeux olympiques de 2008 à Pékin, se classant sixième en 12 s 66.

En août 2009, aux Championnats du monde de Berlin, Brigitte Foster-Hylton devient la première athlète jamaïcaine à remporter un titre mondial sur 100 mètres haies. Elle franchit la ligne en 12 s 51 et devance sur le fil Priscilla Lopes-Schliep (12 s 54) et Delloreen Ennis-London (12 s 55)[1]. Frôlant son record personnel à Zurich (12 s 46), elle s'impose lors de la Finale mondiale d'athlétisme disputée en fin de saison 2009 à Thessalonique (12 s 58)[2].

Éliminée en demi-finale des Championnats du monde 2011, elle annonce que la saison 2012 sera sa dernière année de compétition.

En mai 2012, Brigitte Foster-Hylton remporte son meeting de rentrée de la Jamaica International Invitational, à Kingston, où elle établit le temps de 12 s 51[3]. À 37 ans, elle participe aux Jeux olympiques de Londres mais chute en série et ne se classe que 7e en 13 s 97. Très attristée pour sa dernière chance olympique, elle pleure au bord de la piste, créeant de vives émotions dans le stade.

PalmarèsModifier

Date Compétition Lieu Résultat Temps
1999 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes Bridgetown 2e 13 s 49
2000 Jeux olympiques Sydney 8e 13 s 49
2002 Finale du Grand Prix Paris 2e 12 s 62
Coupe du monde Madrid 2e 12 s 82
2003 Championnats du monde Paris 2e 12 s 57
Jeux panaméricains Saint-Domingue 1re 12 s 67
Finale mondiale Monaco 8e 13 s 26
2005 Championnats du monde Helsinki 3e 12 s 76
Finale mondiale Monaco 2e 12 s 55
2006 Jeux du Commonwealth Melbourne 1re 12 s 75
Coupe du monde Athènes 1re 12 s 67
Finale mondiale Stuttgart 5e 12 s 66
2008 Jeux olympiques Pékin 6e 12 s 66
Finale mondiale Stuttgart 4e 12 s 76
2009 Championnats du monde Berlin 1re 12 s 51
Finale mondiale Thessalonique 1re 12 s 58

RecordsModifier

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
60 m 7 s 32   Budapest 5 mars 2004
60 m haies 7 s 96   Birmingham 16 mars 2003
100 m 11 s 17   La Havane 31 mai 2003
100 m haies 12 s 45   Eugene 24 mai 2003

Notes et référencesModifier

  1. « Berlin 2009- 5ème journée », sur berlin.iaaf.org, (consulté le 5 mai 2012)
  2. (en)« Finale mondiale d'athlétisme 2009 », sur iaaf.org, (consulté le 5 mai 2012)
  3. « Pas de faux départ pour Bolt », sur lequipe.fr, (consulté le 5 mai 2012)

Liens externesModifier