Brian Moore (écrivain)

écrivain et journaliste irlandais
(Redirigé depuis Brian Moore (romancier))

Brian Moore est un écrivain, journaliste et scénariste nord-irlandais naturalisé canadien, né le à Belfast et mort le à Malibu (Californie).

Brian Moore
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
MalibuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
St Malachy's College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Prix du Gouverneur général : romans et nouvelles de langue anglaise ()
Prix du Gouverneur général : romans et nouvelles de langue anglaise ()
Prix James Tait BlackVoir et modifier les données sur Wikidata

Liste détaillée
Prix du Gouverneur général : romans et nouvelles de langue anglaise ( et )
Prix James Tait Black
Bourse GuggenheimVoir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par
Harry Ransom Center (en) (MS-4867)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie

modifier

Né dans une famille catholique, il rejette très tôt sa foi. Outre ses romans, il publie plusieurs thrillers sous des pseudonymes. On lui doit également les scénarios des films Le Rideau déchiré d'Alfred Hitchcock, d'après son propre roman, et Le Sang des autres de Claude Chabrol, d'après le roman homonyme de Simone de Beauvoir.

En 1948, il émigre au Canada et obtient la nationalité canadienne au bout de quelques années, cependant en 1966 il s'installe en Californie où il vivra jusqu'à sa mort en 1999, d'une fibrose pulmonaire[2].

Romans traduits

modifier
  • Judith Hearne, trad. Denise Meunier, Plon, 1959 (Judith Hearne, 1955)
  • Flamenco pour un requiem (sous le pseudonyme de Michael Bryan), trad. Frank Jansen, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 499, 1959 (Murder in Majorca, 1957)
  • Opération Danger (sous le pseudonyme de Michael Bryan), trad. Stéphane Rouvre, Éditions de Trévise, coll. « Le Cachet » no 12, 1961 (Intent to Kill, 1957)
  • Une réponse des limbes, trad. Claude Elsen, Plon, 1964 (An Answer from Limbo, 1962)
  • Chrétiens, demain (le visiteur), trad. Josette Dadi et Patrick Rafroidi, Université Lille III, 1977 (Catholics, 1972)
  • Robe noire, trad. Ivan Steenhout, Payot, 1986 (Black Robe, 1985)
  • Les Trahisons du silence, trad. Catherine Cheval, Éditions du Rocher, 1993 (Lies of Silence 1992)
  • Dieu parle-t-il créole, trad. Jacques Chabert, L'Olivier, 1994 (No Other Life, 1993)
  • La Déclaration, trad. Karine Lalechère, L'Archipel, 2004 (The Statement, 1995), adapté au cinéma sous le titre de Crime contre l'humanité
  • L’Épouse du magicien, trad. Blandine Roques, L'Archipel, 2004 (The Magician's Wife, 1997)

Notes et références

modifier
  1. « https://norman.hrc.utexas.edu/fasearch/findingAid.cfm?eadid=00167 » (consulté le )
  2. « Brian Moore, Prolific Novelist on Diverse Themes, Dies at 77 », sur archive.nytimes.com (consulté le )

Liens externes

modifier