Bray (Belgique)

section de Binche, Belgique

Bray
Bray (Belgique)
Photo prise à Bray
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement La Louvière
Commune Binche
Code postal 7130
Zone téléphonique 064/065
Démographie
Gentilé Brayois(e)
Braytois(e)[1]
Population 2 908 hab. (31/12/2006)
Densité 471 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 25′ 48″ nord, 4° 06′ 09″ est
Superficie 618 ha = 6,18 km2
Localisation
Localisation de Bray
Localisation de Bray au sein de Binche
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Bray
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Bray
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Bray

Bray est une section de la ville belge de Binche située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

ÉtymologieModifier

Le nom de Bray trouve son origine dans le mot celtique brago signifiant « boue ». D'ailleurs, lors de fortes intempéries, les champs du village, en particulier les pachies des pourceaux, sont souvent inondés.

HistoireModifier

En 1899, la Société Anonyme des Charbonnages de Maurage et Boussoit vendit 650 hectares de concession (concession de Bray). La concession fut reprise par les sociétés d'Ougrée-Marihaye et des Hauts-Fourneaux de la Chiers. Le siège de Bray fut alors créé, deux puits furent creusés à partir de 1911. Des installations, telles que des fours à coke ou une petite centrale électrique, furent aussi annexées au charbonnage. Ce siège fut fermé en 1949[2]. De ce passé minier, il ne subsiste aujourd'hui que quelques terrils devenus des endroits naturels dont la faune et la flore sont tout à fait spécifiques.

Le village de Bray était aussi reconnu pour son grès qui a été utilisé dans des bâtiments de la région (Remparts de Binche, Chapelle Saint-Calixte de Mons).

Finalement, Bray était aussi connu pour ses sablières, qui n'étaient pas des sablières. (Carrières de sable)[Quoi ?]

GéographieModifier

Le village de Bray est un village assez allongé. Il est de ce fait découpé en trois hameaux :

  • Bray Levant de Mons à la frontière de la commune de Mons. Ce quartier est né à la suite de l'ouverture d'un charbonnage (Société charbonnière du Levant de Mons) qui est resté ouvert de 1857 à 1935 ;
  • Bray charbonnage (ou Bray cité) près de l'emplacement du second charbonnage (Société Ougrée-Marihaye) ;
  • Bray village à l'est à proximité du terril qui est un des seuls vestiges du passé non-minier du village.

ÉconomieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 29.
  2. (Source http://charbonnages.hainaut.voila.net/Societes_Centre.htm