Bras de l'Enfer (rivière à Mars)

rivière au Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec, Canada); affluent de la rivière à Mars

Bras de l’Enfer
Illustration
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur Bras km
Bassin collecteur Rivière Saguenay
Organisme gestionnaire Réserve faunique des Laurentides
Régime Pluvial
Cours
Source Lac Tréma
· Localisation Lac-Ministuk
· Altitude 897 m
· Coordonnées 47° 57′ 39″ N, 71° 02′ 37″ O
Confluence Rivière à Mars
· Localisation Lac-Ministuk
· Altitude 440 m
· Coordonnées 48° 01′ 34″ N, 71° 00′ 37″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite (à partir de l'embouchure) Ruisseau non identifié, décharge du lac Georges, décharge du lac Lucifer (via le lac de l'Enfer).
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
MRC Le Fjord-du-Saguenay
TNO Lac-Ministuk

Le bras de l'Enfer est un affluent de la rivière à Mars, coulant dans le territoire non organisé de Lac-Ministuk, dans la municipalité régionale de comté du Le Fjord-du-Saguenay, dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean, dans la province de Québec, au Canada. La partie supérieure du cours du bras de l’Enfer traverse la partie nord de la réserve faunique des Laurentides.

Quelques autres routes forestières secondaires desservent la vallée du bras de l’Enfer, surtout pour les besoins la foresterie et des activités récréotouristiques[1].

La foresterie constitue la principale activité économique de cette vallée; les activités récréotouristiques, en second.

La surface du bras de l’Enfer est habituellement gelée du début de décembre à la fin mars, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la mi-mars.

GéographieModifier

Le bras de l’Enfer prend sa source à l'embouchure du lac Tréma (longueur: 0,15 km; altitude: 897 m). Cette source est située à:

À partir de sa source, le bras de l’Enfer coule sur 18,6 km avec une dénivellation de 457 m entièrement en zone forestière et montagneuse, selon les segments suivants:

  • 2,0 km vers l'ouest, notamment en traversant lac Gilson (longueur: 0,4 km; altitude: m) et le lac Villeneuve (longueur: 0,8 km; altitude: 891 m) dont la partie sud-est est entourée de marais, jusqu'à l’embouchure de ce dernier;
  • 3,2 km vers le nord-ouest, en traversant lac de l'Enfer (longueur: 2,0 km; altitude: 853 m), jusqu'à son embouchure;
  • 3,5 km vers le nord-est jusqu’à un coude de rivière, puis bifurquant vers le nord-est jusqu'à la décharge (venant du sud-est) du lac Georges;
  • 3,9 km vers le nord-est en dénivelant de 165 m et en contournant par le nord-est une montagne dont le sommet atteint 934 m, jusqu'à un ruisseau de montagne (venant du sud);
  • 1,7 km vers le nord en dénivelant de 97 m, jusqu'à un ruisseau (venant de l’ouest);
  • 4,3 km vers le sud-est en formant une courbe vers le nord, suivi d’une courbe vers le sud, jusqu'à son embouchure[2].

Le bras de l’Enfer déverse sur la rive est de la rivière à Mars. Cette confluence est située à:

À partir de la confluence du bras de l’Enfer avec la rivière à Mars, le courant suit le cours de la rivière à Mars sur 55,3 km généralement vers le nord, traverse la baie des Ha! Ha! sur 11,0 km vers le nord-est, puis le cours de la rivière Saguenay sur 99,5 km vers l’est jusqu’à Tadoussac où il conflue avec l’estuaire du Saint-Laurent[2].

ToponymieModifier

Le toponyme « bras de l’Enfer » a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[3].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

 

Les coordonnées de cet article :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier