Boris Bobrinskoy

théologien français

Boris Bobrinskoy, né le à Paris et mort le [1],[2] à Bussy-en-Othe[3], est l'un des grands théologiens orthodoxes des XXe et XXIe siècles, auteur de plusieurs ouvrages de théologie et de liturgie.

Boris Bobrinskoy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Doyen
Institut Saint-Serge
-
inconnu
Recteur
Paroisse orthodoxe de la Sainte-Trinité (d)
-
Pierre Struve (d)
Alexis Struve (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
Bussy-en-OtheVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Doyen honoraire de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, il a été recteur de la paroisse de la Sainte-Trinité (crypte de la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky de Paris), prêtre mitrophore[4] et protopresbytre de l'exarchat du Patriarcat œcuménique de Constantinople[5].

Pendant plus de cinquante ans, de 1954 à 2006, Boris Bobrinskoy a été professeur titulaire de la chaire de théologie dogmatique de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, à Paris. Membre de la commission « Foi et Constitution » du Conseil œcuménique des Églises et de la Commission française pour le dialogue théologique catholique-orthodoxe, docteur en théologie, il a suivi sa formation dans la communion orthodoxe mais aussi dans le monde universitaire catholique et protestant.

Parmi les théologiens qui ont influencé sa pensée, on peut citer Georges Florovsky, Nicolas Afanassieff, Antoine Kartachev, Cyprien Kern, Léon Zander, Alexandre Schmemann et Vladimir Lossky.

À partir des années 1970, il a présidé l’Association radiophonique La Voix de l’orthodoxie[6].

Boris Bobrinskoy est marié à Hélène Disterlo.

Il est docteur honoris causa de l'université de Fribourg[7] et de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Vladimir à New York. Il a également reçu la distinction de chevalier de l'ordre du Saint-Sépulcre.

PublicationsModifier

NotesModifier

  1. « Le théologien orthodoxe Boris Bobrinskoy est mort », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 5 septembre 2020)
  2. Boris Bobrinskoy est né de parents russes qui ont émigré en France en 1917. Sa famille, d'origine impériale, figure dans l'Armorial général de la noblesse de l'Empire russe. Son patronyme s'écrit Bobrinskoy, Bobrinskoï, Bobrinski ou Bobrinsky. Il est couramment surnommé « le Père Boris ».
  3. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  4. L'ordination sacerdotale a eu lieu en 1959.
  5. Document du Trône œcuménique.
  6. Site lié à La Voix de l'orthodoxie.
  7. « La Faculté de théologie a le triste devoir d'annoncer le décès de son docteur honoris causa P. Boris Bobrinskoy (+ 6 août 2020). », sur Université de Fribourg — Institut d'études œcuméniques, (consulté le 20 décembre 2020).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier