Bonya Ahmed

écrivaine bangladaise
Bonya Ahmed
Bonya Ahmed Secular Conference 2018.png
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint

Rafida Bonya Ahmed, mieux connue sous son pseudonyme Bonya Ahmed, née en 1969[1], est une écrivaine, militante humaniste et blogueuse banglado-américaine[2].

BiographieModifier

Rafida Bonya Ahmed naît en 1969 à Dacca, au Bangladesh. Elle obtient un diplôme de premier cycle en informatique de l'université d'État du Minnesota à Mankato .

Bonya Ahmed rencontre son mari, Avijit Roy, à travers leurs écrits sur Mukto-Mona, la première plate-forme en ligne pour les libres-penseurs, les athées et les blogueurs et écrivains laïques de langue bengali fondée par Avijit. Ce groupe lance la première célébration du Darwin Day au Bangladesh[2]. Elle est l'une des modératrices de la plateforme Mukto-Mona, qui est reconnue internationalement en 2015 et reçoit le prix du jury BOBS[3]. Bonya Ahmed écrit Bibortoner Path Dhore («Le long du chemin de l'évolution», 2007), l'un des premiers livres de vulgarisation scientifique au Bangladesh sur l'évolution biologique[4].

Bonya Ahmed a une fille, Trisha Ahmed, issue de son premier mariage. Trisha Ahmed écrit un article avec son beau-père Avijit pour le magazine Free Inquiry sur les blogueurs laïques emprisonnés[5]. Bonya Ahmed reçoit en 2011 un diagnostic de cancer de la thyroïde mais elle entre en rémission après un traitement intensif[6].

Le , Bonya Ahmed et Avijit Roy sont attaqués par des extrémistes islamistes armés de machettes alors qu'ils se rendaient à Dacca lors d'un voyage de dédicace. Ils sont attaqués au milieu de la rue lors d'un salon du livre très fréquenté. Avijit Roy meurt après son transfert à l'hôpital et Bonya Ahmed est gravement blessée[7],[8].

Elle décide de prendre un congé de son travail de directrice principale d'un bureau de crédit aux États-Unis après cette attaque. Elle commence alors à travailler avec les associations humanistes en Europe et aux États-Unis pour faire prendre conscience des attaques contre les intellectuels laïques au Bangladesh par les fondamentalistes islamiques[6] et en juillet de cette année elle donne la conférence Voltaire de la British Humanist Association[9].

Elle mène des travaux de recherche sur le fondamentalisme islamique en tant que chercheuse invitée à l'université du Texas à Austin. Elle reçoit le prix « Forward » de la Freedom From Religion Foundation en 2016. Elle est membre du jury du prix BOBS Best of Online Activism Award de Deutsche Welle[10].

Le , Bonya Ahmed donne une conférence TEDx à Exeter, expliquant comment elle s'est remise de l'attaque terroriste de 2015 qui a laissé son mari mort et elle-même physiquement et émotionnellement marquée à vie[11].

Ouvrages et conférencesModifier

  • Bibortoner Path Dhore (« Le long du chemin évolutif »), 2007, Abosor Prakashani, Dhaka.
  • Fighting Machetes with Pens, conférence Voltaire 2015.
  • Bonya Ahmed au panel de l'ONU pour « Mettre fin à l'impunité pour les crimes contre les journalistes ».
  • Réunion d'information de la Commission des droits de l'homme de Tom Lantos sur les droits de l'homme au Bangladesh.
  • Conférence à Harvard Humanist Hub.
  • Discours d'ouverture au Reason Rally 2016.
  • Conférence annuelle 2016 de l'American Humanist Association.
  • Conférence à la 4e Conférence sur les femmes dans la laïcité 2016.

RéférencesModifier

  1. Bonya Ahmed's blogs in Mukto-Mona BengaliEnglish blogs.
  2. a et b « Machetes fail to maim this human spirit »,
  3. The Bobs Best of Online Activism Award, 2015.
  4. [বিবর্তনের পথ ধরে https://www.goodreads.com/book/show/17675963] at GoodReads.
  5. Sun, « Johns Hopkins student is daughter of blogger slain in Bangladesh »
  6. a et b Ahmed, « Murdered blogger's daughter inspired by dad », CNN
  7. US-Bangladesh blogger Avijit Roy hacked to death, BBC News, 27 February 2015.
  8. Widow of blogger Avijit Roy defiant after Bangladesh attack, BBC News, 10 March 2015.
  9. « Attacked Bangladeshi humanist blogger Bonya Ahmed delivers 2015 Voltaire Lecture », British Humanist Association, (consulté le ).
  10. The BOBS award, list of juries.
  11. Priyanka Dasgupta, « Might is right is the only language we have reverted to as a society: Rafida Bonya Ahmed », Times of India,‎ (lire en ligne, consulté le )