Ouvrir le menu principal
Boniface del Vasto
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance
Décès
Activité
DirigeantVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Del Vasto (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Berthe de Turin (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Manfred del Vasto (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Boniface del Vasto (italien : Bonifacio del Vasto), né à Savone vers 1060 ou 1070 et mort vers 1130, est un margrave ou marquis de Savone, en Ligurie occidentale, appartenant à la dynastie des « del Vasto », un rameau de la maison Alérame.

BiographieModifier

Boniface est le 4e fils du marquis Ottone de Savone et de son épouse Berte, fille d'Oldéric-Manfred II d'Oriate, marquis de Turin et Suse. Boniface n'utilise pas le nom de Del Vasto, par lequel l'historiographie le désigne ensuite probablement pour définir la vaste zone en friche, c'est-à-dire laissée inculte, qu'il dominait. Les historiens localisent « le Vasto » en différents endroits. Certains documents pourtant indiquent que pendant plusieurs siècles le nom désigne la région autour de Montenotte, dans l'arrière-pays montagneux de Savone. Déjà lors de l'investiture d'Alérame en 967, cette région faisait partie des desertis locis concédés par Othon de Saxe.

Peu après 1085 la marca Aleramica, était déjà gérée conjointement par les membres de la maison Alérame, puis partagée entre le marquisat de Montferrat, qui eut la partie septentrionale et Boniface qui contrôle la méridionale avec le Loreto et Savone.

À la mort de sa tante maternelle, Adélaïde de Suse, s'éteint la dynastie fondée par le marquis Ardouin le Glabre. Boniface entreprend d'étendre son hégémonie sur les domaines qui avaient appartenu précédemment à la marche de Turin, et il doit affronter un autre puissant concurrent Humbert II de Savoie.

En s'alliant avec plusieurs riches féodaux et même avec l'évêque de Turin, Boniface effectue une formidable expansion au cours de la période fin du XIe siècle début du XIIe siècle. Il s'empare du contrôle de vastes territoires en Ligurie occidentale et dans le Piémont méridional, occupant les comtés d'Albenga, Alba, Asti, Auriate, Bredulo et même Turin[1]. L'énorme ensemble territorial dont Boniface del Vasto devient le seigneur est transmise à sa mort à ses fils.

Unions et postéritéModifier

Boniface aurait d'abord épousé la fiancée de son défunt frère ainé Anselme († 1065). Les promis avaient prononcé leurs vœux solennels lors d'une desponsalia, cérémonie considérée par l'Église comme l'équivalent d'un mariage. De ce fait cette première union est annulée à la suite de l'intervention du pape Grégoire VII qui met en avant le lien canonique créé ente les époux. Le fils né de ce mariage, Boniface, aurait cependant été considéré comme légitime et serait selon une certaine tradition douteuse l'ancêtre putatif des marquis d'Incisa.

Selon une charte de donation du 21 décembre 1099, Boniface épouse ensuite Alix (Alice) de Savoie, fille du comte Pierre Ier de Savoie, qui lui donne cinq fils[2],[3].

et peut-être également :

Boniface contracte une troisième union avec une certaine Agnès identifiée avec une fille du comte Hugues Ier de Vermandois qui lui donne six enfants :

Boniface del Vasto est également le tuteur d'Adelasia/Adélaïde et d'Henri, les enfants de son frère Manfred, tué lors d'une révolte des habitants de Savone en 1079.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it)Treccani -Enciclopedia online
  2. Bonifacius marchio filius Teutonis…marchio…cum Alice cometissa filia qd. d. Petri marchio atque Theotone, Petro, Magnifredo, Hugone et Willielmo filiis eorum donnent des propriétés au monasterio sancti Petri…in…villa Saviliani
  3. (en) Site Medieval lands Bonifacio

Lien externeModifier