Ouvrir le menu principal

Bonarda R
Bonarda
Grappe de bonarda ou croatina
Caractéristiques phénologiques
Débourrement ...
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur ...
Fertilité ...
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Alcoolique ...
Aromatique ...

Le bonarda est un cépage rouge.

Il existe plusieurs types connus de bonarda dont trois sont utilisés en Italie et un en Argentine :

Il existe aussi des clones, tel le bonarda novarese.

HistoireModifier

En 1970, l’ampélographe français Paul Truel découvrit, lors d’un voyage à Mendoza, que ce cépage était en fait le corbeau, appelé aussi douce noire et charbonneau. Il est courant en Savoie. Il est parfois affirmé que le dolcetto nero utilisé en Italie serait le même cépage, mais cette assertion est disputée. D’Argentine, le bonarda a ensuite été exporté en Californie, où on l’appelle charbono.

SynonymeModifier

Corvina, Croatta, Croattina, Crovattina, Crovettina, Uga del zio, Neretto, Uva Vermiglia, Nebbiolo di Gattinara, Bonarda di Rovescala, Bonarda Grossa

Production et utilisationModifier

Le bonarda est le cépage rouge le plus cultivé en volume en Argentine en 2006, tandis qu'en termes d'hectares, le malbec est davantage cultivé. Il est surtout utilisé pour produire des vins de table. Toutefois, on commence à en faire des vins de qualité, le raisin devant pour cela être amené à pleine maturité.

Les appellations où entre en assemblage le bonarda sont :

Émilie-Romagne
Lombardie
Piémont

Voir aussiModifier