Ouvrir le menu principal

Blaise (légende arthurienne)

personnage du mythe arthurien
(Redirigé depuis Bleiz)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blaise.
Merlin dictant un poème à l’historien Blaise[1]
(Enluminure d’un manuscrit français du XIIIe siècle).

Blaise est un personnage de la légende arthurienne, scribe et confident de Merlin. Il provient vraisemblablement d'un homme-loup du nom de Bleiz. Le Père Blaise, scribe et interprète de confession chrétienne à la cour du roi Arthur, aurait une apparence négligée, grand, maigre, souvent mal rasé. Son savoir est vaste et complet mais son caractère irascible.

Sommaire

ÉtymologieModifier

Bleiz est un prénom porté qui doit partiellement son succès au bienheureux Charles de Blois, duc de Bretagne au XIVe siècle. Il est associé au prénom français Blaise, d'où le nom du personnage dans la légende arthurienne. Il équivaut au gallois Bleidd ou Bleiddwn.

OrigineModifier

Pour Philippe Walter, Blaise est à l'origine un homme-loup de la mythologie celtique (d'où le rapprochement en vieux breton avec Bleiz, le nom de l'animal). Sa fonction première est d'être le double de Merlin[2]. Cette association expliquerait l'apparence animale de Merlin à la naissance et le nom de Lailoken, « le jumeau ». Elle ferait de Merlin et Blaise des jumeaux divins[3],[4]. Avatar de Belenos ou du roi couronné, il est choisi par la Déesse pour être son amant d'un jour.

DescriptionModifier

Maître Blaise est, dans les romans français (celui de Robert de Boron et ceux des continuateurs) le scribe et confident personnel de Merlin. Confesseur de la mère de Merlin, son rôle est par la suite d'écrire tout ce que lui raconte l'enchanteur, y compris ses prédictions[2]. En cela, il répartit les rôles : Merlin est un conteur oral mais pas un écrivain, fonction entièrement dévolue à Blaise[5]. L'apparition de Blaise dans les récits renvoie concrètement à la création littéraire médiévale, l'écrivain n'étant le plus souvent que celui qui adapte un récit de tradition orale[6].

Notes et référencesModifier

  1. He learnt his craft from a master, Bleise, portrayed here as an historian recording the deeds of Arthur's reign, as reported by Merlin. (Manuscript illustration, c.1300.), dans (en) Arthur Cotterell, The Encyclopedia of Mythology, Lorenz Books/Anness Publishing Limited, 1996-1999, p. 114 (ISBN 1-85967-164-0).
  2. a et b Walter 1999, p. 25
  3. Walter 1999, p. 26
  4. Walter 2000, p. 64
  5. Walter 2000, p. 168
  6. Walter 2000, p. 169

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier