Betta

genre de poisson

Betta est un genre de poissons d'eau douce de la famille des Osphronemidae, ils sont plus communément appelés « Combattants ».

RépartitionModifier

Toutes les espèces de ce genre sont originaires d'Asie du Sud-Est.

Distribution et habitatsModifier

Les poissons de combat siamois sont endémiques de la Thaïlande, en particulier du bassin du fleuve Chao Phraya qui s'étend sur une grande partie du centre du pays; cependant, leur aire de répartition naturelle s'étend dans tout le bassin du Mékong, y compris au Cambodge, au Laos et au Vietnam. [16] [17] On les trouve également dans toute la péninsule malaise voisine et dans les parties adjacentes de Sumatra, probablement en raison de l'introduction humaine. [16] La popularité mondiale du betta a conduit à sa libération et à son établissement dans des zones tropicales similaires, notamment le sud-est de l'Australie, le Brésil, la Colombie, la République dominicaine, le sud-est des États-Unis et Singapour. [17]


Partout où ils se trouvent, les poissons de combat siamois habitent généralement des plans d'eau peu profonds avec une végétation abondante, y compris des marais, des plaines inondables et des rizières. [18] La prévalence historique de la riziculture en Asie du Sud-Est, qui a fourni un habitat idéal pour les bettas, a conduit à leur découverte et à leur domestication ultérieure par les humains. [17] La combinaison de l'eau peu profonde et de la température élevée de l'air provoque une évaporation rapide des gaz, entraînant un déficit important d'oxygène dans l'habitat naturel du betta. [17] Cet environnement a probablement conduit à l'évolution de l'organe labyrinthe semblable à un poumon, qui permet aux poissons de combat siamois - comme tous les membres du sous-ordre Anabantoidei - de respirer directement de l'air. Par la suite, les bettas peuvent vivre et même prospérer dans des environnements plus difficiles que les autres poissons d'eau douce, ce qui les laisse à leur tour avec moins de prédateurs et de concurrents naturels. [19]


Le climat tropical de l'habitat naturel du betta est caractérisé par des fluctuations soudaines et extrêmes de la disponibilité de l'eau, de la chimie et de la température. [19] Le pH de l'eau peut varier de légèrement acide (pH 6,9) à hautement alcalin (pH 8,2), tandis que les températures de l'air descendent aussi bas que 15 ° C (59 ° F) et augmentent jusqu'à 40 ° C (100 ° F). [19 ] Par conséquent, les poissons de combat siamois sont hautement adaptables et durables, capables de tolérer une variété d'environnements difficiles ou toxiques; cela explique leur popularité en tant qu'animaux de compagnie, ainsi que leur capacité à coloniser avec succès des plans d'eau partout dans le monde. [20]


Les bettas sauvages préfèrent vivre dans des plans d'eau grouillant de végétation aquatique et de feuillage superficiel, comme les feuilles mortes et les nénuphars. [19] L'abondance de plantes offre une sécurité contre les prédateurs et un tampon entre les mâles agressifs, qui coexistent en revendiquant des sections denses de plantes comme territoire. [20] Une telle végétation offre également une protection aux femelles pendant le frai et aux alevins pendant leurs stades les plus précoces et les plus vulnérables. [20]

ÉtymologieModifier

Betta vient du malais «ikan betah» qui signifie « poisson persistant ».

CaractéristiquesModifier

La plupart des combattants sont de petites tailles, mais certaines espèces peuvent atteindre une douzaine de centimètres. Ils possèdent un organe, le labyrinthe, qui leur permet de respirer le dioxygène présent dans l'air.

ComportementModifier

Les combattants sont des poissons territoriaux, qui tolèrent les femelles, mais peuvent aussi tolérer la présence d'autres mâles, sauf Betta splendens qui ne supporte que très rarement la présence d'un congénère.

AlimentationModifier

Ces poissons mangent des vers, des larves de moustiques, des insectes et des petits poissons.

ReproductionModifier

Ils ont 2 techniques de frai différentes :

  • Le "bubble-nesting" ou le Nid de bulles, qui consiste à faire un nid de bulles en surface de l'eau (souvent en s'aidant de la végétation environnante). Une fois le nid fait, le mâle attire une femelle dessous et la reproduction commence. La femelle est ensuite chassée et les œufs déposés dans le nid par le mâle les surveillera jusqu'à la nage libre des alevins.
  • L'incubation buccale est une autre technique consistant à garder les alevins dans la bouche pour les protéger.

Ce sont les mâles qui se chargent de la protection des œufs et des alevins.

ConsommateursModifier

Les poissons combattants sont la proie des serpents d'eau, en particulier du genre Homalopsis dont l'homalopside joufflu.

Liste des espècesModifier

Ce genre regroupe 75 espèces, sans compter les différentes localités, réparties en 13 complexes :

Notes et référencesModifier

  1. Kamal, Tan, & Ng, 2020 : Betta nuluhon, a new species of fighting fish from western Sabah, Malaysia (Teleostei: Osphronemidae) https://www.mapress.com/j/zt/article/view/zootaxa.4819.1.11
  2. Panijpan, Ruenwongsa & Sriwattanarothai
  3. Panijpan, Ruenwongsa & Jeenthong
  4. Tan & Bin Ahmad, 2018 : Betta omega, a new species of black water fighting fish (Teleostei:Osphronemidae) from Malaysia https://www.ibcbettas.org/wp-content/uploads/2019/05/Betta-Omega-Scientific-Descriotion.pdf

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier