Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Bernard Clappier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clappier.
Bernard Clappier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Bernard Clappier (, Limoges - , Paris) est un haut fonctionnaire français.

Sommaire

BiographieModifier

Polytechnicien (X1933), il devient inspecteur des finances en 1939, puis directeur de cabinet de Robert Schuman de 1947 à 1950. Il favorisa les premiers contacts entre Schuman et Jean Monnet et participe de près au lancement de la déclaration Schuman.

Bernard Clappier est directeur des Relations extérieures du ministère de l’Économie de 1951 à 1963. Il prend part dans les négociations du traité de Communauté économique européenne.

Sous-gouverneur de la Banque de France de 1964 à 1973, il est gouverneur de la Banque de France de 1974 à 1979. Sous la présidence de Georges Pompidou, il prend part à l’établissement du Système monétaire européen. Clappier est président du comité monétaire de la CEE.

Il est vice-président de la Banque des règlements internationaux de 1983 à 1991.

En 1944, il avait rendu un rapport resté caché sur les détournements par les partis politiques de fortes sommes d'argent prises par des unités résistantes et notamment sur "l'affaire du train de la Banque de France", à Neuvic-sur-l'Isle, le 26 juillet 1944.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  • Vincent Duchaussoy, La Banque de France et l'État: de Giscard à Mitterrand : enjeux de pouvoir ou résurgence du mur d'argent, 1978-1984 (2011).
  • Jean-Jacques Gillot et Jacques Lagrange, Le partage des milliards de la Résistance (Pilote 24, Périgueux, 2002).

Liens externesModifier