Belka et Strelka

Belka (Белка, littéralement « écureuil », mais en tant que nom d'animal, dérivant du mot russe pour « blanc », белый) et Strelka (Стрелка, « petite flèche ») étaient deux chiennes qui passèrent ensemble une journée dans l'espace à bord du Spoutnik 5 le . Elles furent les premiers êtres à revenir vivants d'un vol dans l'espace.

Belka naturalisée au musée des Conquérants de l'Espace (2011)
Strelka naturalisée au musée des Conquérants de l'Espace (2011)
Belka et Strelka au monument des Conquérants de l'Espace, Moscou, Russie, 2012

PrésentationModifier

Il ne s'agissait pas des premiers animaux à atteindre l'orbite terrestre. Le vol de Laïka avait auparavant eu lieu en 1957 avec Spoutnik 2, mais la chienne avait péri quelques heures après le lancement du satellite. Tous les chiens participant aux programmes spatiaux soviétiques étaient des chiens errants ramassés dans les rues selon les critères de la taille — pas plus haut que 35 cm — et du poids — au-dessous de 6 kilos[1].

Les deux chiennes étaient accompagnées d'un lapin gris, quarante souris, deux rats, des mouches et plusieurs plantes et champignons. Ils furent tous récupérés sains et saufs le jour suivant. Leur vol spatial fut le premier à ramener ses occupants vivants.

Strelka eut plus tard six chiots avec un mâle nommé Pouchok, qui participa à beaucoup d'expériences sur Terre mais qui n'alla jamais dans l'espace[2]. L'un des chiots fut nommé Pouchinka (Пушинка, « pelucheuse ») et donnée à la fille de John F. Kennedy, Caroline, par Nikita Khrouchtchev en 1961. Pouchinka dut passer une inspection de sécurité du fait du climat suspicieux de l'époque compte tenu de la Guerre froide (espionnage)[3]. Pouchinka eut quatre chiots avec un autre chien de la famille Kennedy, Charlie[réf. à confirmer][4]. Kennedy les appelait pupniks (« pup » vient de « puppy », chiot en anglais)[5]. Deux de ces chiots, Butterfly et Streaker, furent donnés à des enfants de la région du Midwest aux États-Unis et les deux autres, White Tips et Blackie, restèrent d'abord chez les Kennedy à Squaw Island puis furent finalement donnés à des amis de la famille[2]. Les descendants de Pouchinka vivent encore ; une photo de certains des descendants des chiens de l'espace est exposée au musée Zvezda à Moscou[6].

Après leur mort, les corps des deux chiennes spatiales furent préservés et naturalisés. Elles sont à présent exposées à Moscou au monument des Conquérants de l'Espace.

Dans la culture populaireModifier

 
Belka et Strelka. Graffiti, 2008.
  • 2005 : L'écrivain japonais Hideo Furukawa s'est inspiré librement de cet épisode pour son roman Alors Belka, tu n'aboies plus ? (trad. française par Patrick Honnoré, Éd. Philippe Piquier, 2012), qui propose une histoire mondiale du XXe siècle à travers le regard de plusieurs générations de chiens.
  • 2010 : Space Dogs, film d'animation russe.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Soviet space dogs » (voir la liste des auteurs).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier