Beaumanoir (cheval)

étalon trotteur français

Beaumanoir (né en 1901) est un cheval de course né dans l'Orne, un Anglo-normand de type trotteur. C'est l'un des premiers petit-fils du principal étalon à l'origine du Trotteur français, le chef de race Fuschia. Il est considéré comme l'un des meilleurs trotteurs du début du XXe siècle. Acquis par les Haras nationaux au prix record de 70 000 francs, il fait ensuite la monte.

Beaumanoir
Image dans Infobox.
Informations
Espèce
Sexe
Date de naissance
Père
Enfant
Kœnigsberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

Lors d'une visite au haras national du Pin en 1906, le ministre de l'agriculture annonce l'acquisition de Beaumanoir, alors âgé de cinq ans. C'est le plus haut prix atteint par un trotteur à l'époque[1].

OriginesModifier

DescendanceModifier

Un fils de Narquois ou de Beaumanoir et d'une mère par Cherbourg, l'étalon Grand Maître appartenant à M. Lallouet, remporte en 1910 le premier prix des étalons trotteurs. En 1909, ses gains se sont élevés à 46 325 francs pour trois apparitions en public[2].

Notes et référencesModifier

  1. La Revue hebdomadaire, vol. 12, Nourrit et Cie, , p. 1296.
  2. Bulletin de la Société des agriculteurs de France, Société des agriculteurs de France, , p. 108.

BibliographieModifier

  • [Baume 1913] Louis Baume, Influence des courses au trot sur la production chevaline en France, Paris, , 90 p. (lire en ligne)
  • [Cauchois 1908] Louis Cauchois, Les familles de trotteurs : classification des trotteurs français en familles maternelles numéretées, tables généalogiques et historique des principales familles, Aux bureau de La France chevaline, (lire en ligne)
  • [Gallier 1908] Alfred Gallier, Le cheval de demi-sang, races françaises, Laveur, coll. « L'Agriculture au XXe siècle », , 332 p.
  • [Reynaldo 2015] Jean-Pierre Reynaldo, Le trotteur français : Histoire des courses au trot en France des origines à nos jours, Éditions Lavauzelle, , 428 p. (ISBN 2-7025-1638-6)