Ouvrir le menu principal

Baume & Mercier

société suisse d’horlogerie de luxe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baume.

Baume & Mercier
logo de Baume & Mercier

Création 1830
Dates clés 1963 rachat par PBM international, 1988 rachat par Richemont
Personnages clés William Baume & Paul Mercier (Fondateurs)
Forme juridique N.C.
Siège social Genève
Drapeau de Suisse Suisse
Direction David Chaumet
Actionnaires RichemontVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Joaillerie et horlogerieVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Horlogerie, joaillerie
Société mère RichemontVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.baume-et-mercier.com

Baume & Mercier, est une société suisse d’horlogerie de luxe fondée en 1830, filiale du conglomérat de luxe Richemont.

HistoireModifier

 
Paul Mercier et William Baume

L'entreprise Baume & Mercier fut fondée sous le nom de « Frères Baume » en 1830, par les frères Louis-Victor et Célestin Baume, qui ouvrirent leur commerce de montres à « Les Bois », un village dans le canton du Jura. Le fabricant de montres suisses prit son essor au niveau international en établissant une succursale du nom de « Baume Brothers » à Londres en 1851, ce qui engendra son expansion à travers l’Empire britannique. À la fin du XIXe siècle, la société s'était forgée une solide réputation internationale, ses montres battirent des records de précision et gagnèrent ainsi de nombreuses compétitions de précision chronométrique[1].

En 1918, le directeur de la société, William Baume, établit un partenariat avec Paul Mercier afin de fonder « Baume & Mercier » à Genève. La société se spécialisa dans la fabrication de montres-bracelet, et toute particulièrement de modèles conçus de manière non conventionnelle, ne possédant pas la forme ronde traditionnelle. En 1919, Baume & Mercier obtint le Poinçon de Genève, la plus haute distinction internationale pour l'excellence horlogère[1]. Au cours des « Années Folles » la marque adhéra à l’émancipation des femmes. Au cours des années 1940, Baume & Mercier lança un grand nombre de collections de montres modernes pour femme, et plus particulièrement la Marquise[1].

En 1963, Baume & Mercier rejoint le groupe PBM International spécialisé dans la production et distribution horlogère de luxe. PBM International sera racheté par Richemont en 1988 et c’est ainsi que Baume & Mercier rejoindra le groupe[2].

Données financièresModifier

La société ne communique pas sur ses données financières. Il a toutefois été fait état de pertes en 2016, et d'un chiffre d'affaires estimé par un tiers (Vontobel) de 115 millions d'euros en 2016[3].

Gamme de produitsModifier

Dans le créneau des montres de luxe, Baume et Mercier propose en majorité des produits de milieu de de gamme (prix 2016 entre 2 000 $ et 5 000 $[4], prix 2018 entre 1000 et 4000 CHF). Elle conçoit le design qui vient habiller le calibre fabriqué par d'autres horlogers, généralement ETA ou Sellita, deux filiales du groupe Swatch[3].

Dans le milieu des années 2010, la marque propose une collection pour homme (Capeland), deux collections pour femme (Linea et Promesse) et des collections mixtes (Clifton, Classima et Hampton)[1]. En 2015, Baume & Mercier renforce son offre de montres de sport en concluant un partenariat avec le constructeur américain de voitures de course Carroll Shelby International[5]. La société propose alors en édition limitée, dans ses collections Capeland et Cliftonles des modèles « Shelby Cobra », d'après le nom de la célèbre voiture de course[6].

En 2016, Baume & Mercier a commencé à proposer des offres plus abordables, ne dépassant pas la barre des 1 000 $, avec le lancement de ses modèles « My Classima », une sous-collection de la collection de montres habillées Classima[7]. Toutefois, lorsque Baume Watches, une autre filiale du groupe Richemont, lance en 2018 une marque d'entrée de gamme entre 500 et 1000 CHF, Geoffroy Lefebvre, le directeur commun des deux entités, indique que Baume et Mercier n'est pas affecté, car il n'y a pas de chevauchement entre les deux marques : « ce n’est ni les mêmes prix ni les mêmes produits »[3].

En 2018, souhaitant renouer avec ses origines historiques, la société propose à titre de test un calibre fait maison, et qui est présenté sous le nom de Baumatic. Ce mouvement est complexifié en 2019, afin d'en montrer le potentiel. Les produits l'intégrant sont proposés à un prix nettement plus élevé, entre 20 000 et 25 000 euros[3].

Les « Ambassadeurs »Modifier

Pour réhausser son image de marque, Baume et Mercier conclut des contrats avec des célébrités chargées d'en faire la promotion en arborant ses produits, leur rémunération étant versée à des ONG choisies par la célébrité[8].

Les célébrités ayant conclu ce type de contrat tripartite et désignées sous le nom d'« ambassadrices » de Baume & Mercier sont notamment Gwyneth Paltrow[9]. Emmanuelle Chriqui[10], Andy García[11], Gary Sinise[12], Ashton Kutcher[13], David Duchovny[14], Teri Hatcher, Kim Basinger, Evangeline Lily[9], et Kiefer Sutherland[15]. La campagne de soutien par les célébrités « Baume & Mercier & Me » permit de réunir des fonds pour les œuvres de charité[14].

En décembre 2015, l'acteur, chanteur et mannequin chinois Chen Kun est devenu ambassadeur de renom pour Baume & Mercier et a porté une montre de la collection Clifton pour la campagne de lancement[16].

Anciennes collectionsModifier

Au cours des années 1970, Baume & Mercier mit sur le marché des montres telles que les modèles Galaxie et Stardust. En 1973, Baume & Mercier présenta la Riviera, l’une des premières montres de sport en acier. En 1988, le fabricant suisse rejoignit le groupe Richemont[1].

  • Riviera - collection de chronographes de sport. Pour commémorer le jeu parfait qu'il remporta le 29 mai 2010, Roy Halladay de Philadelphia Phillies acheta 60 chronographes Riviera Sport 8724 personnalisés, pour chaque membre de son équipe et l'ensemble du personnel du club, pour exprimer sa reconnaissance[17],[18],[19].
  • Diamant – collection pour femme à la signature couronne « diamant ovale »[20]
  • Iléa - collection pour femme, 30 mm de diamètre, avec couronne au diamant excentré[21]

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Histoire », Baume & Mercier
  2. « Piaget et Baume & Mercier jouent la complémentarité autant que la différence », Les Echos,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mai 2019)
  3. a b c et d « SIHH 2019: Baume & Mercier poursuit les tests de son calibre », sur letemps.ch, .
  4. « Market Focus USA: No rainbows, but a glimpse of the sun », Europa Star,
  5. (en) « Baume & Mercier Is Now Producing Official Shelby Cobra Watches », Forbes,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Europa Star, « Baume & Mercier adds venom with new sports watch », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Hodinkee, « Introducing The Baume & Mercier My Classima Collection, Starting At Just $990 », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)
  8. Fashion Marketing Communications, John Wiley & Sons, (lire en ligne)
  9. a et b « Gwyneth Paltrow Clocks Face Time for Baume & Mercier », Women's Wear Daily,
  10. « Exclusive Interview: Emmanuelle Chriqui and Baume & Mercier », A Timely Perspective,
  11. « Celebrity Endorsers Engage Latino Consumers », Hispanic Retail 360,
  12. « Celebrity watch: Are you a Brad or a James? », Pittsburgh Post-Gazette,‎ (lire en ligne)
  13. « Luxury Watch Brands Turn to Target Marketing », Women's Wear Daily,
  14. a et b « Time with a conscience », The Australian,‎
  15. « The watch brand ambassadors », The Times of London,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Baume & Mercier, « La Maison Baume & Mercier est heureuse de célébrer son nouvel ambassadeur international », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)
  17. « A perfect gift », The Philadelphia Inquirer,‎ (lire en ligne)
  18. « Baume & Mercier Riviera Sport Chronograph », AskMen
  19. « Phillies Pitcher Roy Halladay Buys 60 Baume & Mercier Watches For Teammates After Perfect Game »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Hodinkee,
  20. « Baume & Mercier Diamant Watches For Women », Luxist
  21. « Inspired Baume & Mercier », South China Morning Post,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :