Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Battle Royale 2: Requiem

film sorti en 2003
(Redirigé depuis Battle Royale 2)
Battle Royale 2: Requiem
Réalisation Kenta Fukasaku
Kinji Fukasaku
Scénario Kenta Fukasaku
Norio Kida
Koushun Takami
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre Action
Science-fiction
Durée 133 minutes
155 minutes (v. du réal.)
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Battle Royale 2: Requiem (バトル・ロワイアルII 【鎮魂歌】, Batoru rowaiaru tsū: "Rekuiemu"?) est un film japonais réalisé par Kenta Fukasaku et Kinji Fukasaku qui sortit le . Ce film est la suite de Battle Royale réalisé trois ans plus tôt par Kinji Fukasaku.

Sommaire

SynopsisModifier

Shûya Nanahara, le survivant de la dernière édition du BR (Battle Royale), a déclaré la guerre aux adultes et créé un groupe qui s’est nommé l’armée des Wildseven(ワイルドセブン). Sa stratégie : le terrorisme.

Le gouvernement japonais kidnappe alors une nouvelle classe de jeunes à problèmes afin de l’envoyer combattre l’armée de Shûya qui est à ce moment repliée sur une île éloignée. Tout comme dans les précédents BR, ces jeunes ont autour du cou un collier qui explosera dans 72 heures s’ils n’ont pas vaincus avant, mais avec la nouveauté qu’ils sont tous associés par pairs — la mort de l’un déclanchant automatiquement l’explosion du collier du partenaire. Ils ne combattent donc que sous la contrainte et la force, d’autant plus que peu d’entre-eux sont motivés à venger les crimes des Wildseven.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Le scénario de cette suite est une idée originale de Kenta Fukasaku, le fils de Kinji Fukasaku. C’est également lui qui avait adapté le roman Battle Royale de Koushun Takami pour le premier film[1].
  • Le cinéaste Quentin Tarantino, grand fan du premier opus, s'était vu offrir le rôle du président des États-Unis pour cette suite, mais dut décliner l'offre pour cause de planning trop chargé[2].
  • Kinji Fukasaku étant décédé le premier jour du tournage, la production fit appel à son fils pour le remplacer à la réalisation[1].
  • Le manga en deux volumes Blitz Royale de Hitoshi Tomizawa (ja) est inspiré du film.

RécompensesModifier

CommentairesModifier

Ce deuxième opus a été moins réussi et moins apprécié que le premier. Sur le site « Allociné », il n’a qu’une étoile et demi alors que le premier en reçut deux de plus.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Derek Elley, « Battle Royale II: Requiem », sur Variety, (consulté le 18 mars 2018).
  2. (en) « Battle Royale II: Requiem (2003) », sur notstarring.com (consulté le 18 mars 2018).
  3. (ja) « 第27回日本アカデミー賞優秀作品 » [« 27e édition des Prix de l'Académie japonaise — les récipiendaires »], Prix de l'Académie japonaise,‎ (consulté le 18 mars 2018).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier